Le chiffre d’affaires d’IBM patine | La Revue du Digital

Le chiffre d’affaires d’IBM patine

IBM est en pleine transformation de ses offres de produits et de services. La société s’oriente vers le Cloud, le Big Data, la mobilité et la sécurité. Son chiffre d’affaires au deuxième trimestre stagne en comparaison du même trimestre de 2013. 

Malgré une poussée de ses activités Cloud et mobile, le chiffre d’affaires d’IBM au deuxième trimestre 2014 stagne. Le chiffre d’affaires atteint ainsi 24,4 milliards de dollars, a annoncé la société jeudi 17 juillet, en baisse de 2% en comparaison du même trimestre de l’année précédente.

Provision de 1 milliard de dollars

Et si le bénéfice augmente, de 28% pour atteindre 4,1 milliards de dollars, à comparer aux 3,2 milliards de 2013 c’est seulement parce que l’année dernière IBM avait provisionné 1 milliard de dollars pour cause de restructuration.

La société vit une transformation profonde de ses gammes de produits et de son modèle de services. IBM annonce que ses performances sont satisfaisantes dans ses objectifs stratégiques qui sont le Cloud, le Big Data, le décisionne, la sécurité et le mobile.

Forte croissance du Cloud et du mobile

IBM annonce une croissance de 50% du chiffre d’affaires lié au Cloud, 7% de croissance pour le décisionnel, 100% pour le mobile, et 20% pour la sécurité. Les ventes de matériel poursuivent leur baisse, ce segment atteignant 3,3 milliards de dollars de chiffre d’affaires en recul de 11%.

Ce sont les systèmes Unix qui vivent le recul le plus important (28%), les mainframes stagnant (recul de 1%). La puissance de calcul – en Mips – livrée pour les Mainframes au deuxième trimestre 2014 est identique à celle livrée au deuxième trimestre 2013.

Les services stagnent

Les services atteignent 13,9 milliards, en baisse de 1%. Idem pour l’activité Global Technology Services, pour un chiffre d’affaires de 9,4 milliards. Quant au segment Global Business Services, il est à la baisse de 2%, pour atteindre 4,5 milliards. La croissance de l’activité logiciel, est modeste. Elle est de 1% pour un chiffre d’affaires de 6,5 milliards. Elle est tirée par Websphere (+5%) et Tivoli (+4%). Les outils Rational de développement de logiciels sont à la baisse (-9%).

IBM a annoncé lundi que son offre de Cloud Computing a été retenue par des grandes entreprises, citant le fabricant d’électroménager Whirlpool, et la chaîne de grands magasins Macy’s.

Photo, Virgian M. Rometty, PDG d’IBM.

Ce texte a été lu 11553 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *