Les entreprises françaises à la traîne dans les dépenses en technologies en Europe | La Revue du Digital

Les entreprises françaises à la traîne dans les dépenses en technologies en Europe

DSI - BF

La demande en matériel et en services informatiques stagne en France, selon le cabinet d’analyses Forrester Research. Les entreprises françaises resteront à un niveau de dépenses quasi stable – 0,3% de croissance seulement – en matière d’achats technologiques en 2014. Cela représente 77 milliards d’euros de dépenses.

Une petite croissance des dépenses en Europe

La France se montre à la traîne comparée à la moyenne au niveau européen, où la hausse des dépenses technologiques atteindra un modeste 2,3%, pour cause de faible croissance économique du continent.  Cette croissance devrait cependant s’accélérer pour atteindre 4,9% en 2015. Le marché technologique français suivra alors la tendance générale à la hausse en 2015, et connaîtra ainsi une augmentation moyenne de 5%.

Forrester indique que la France était historiquement le plus grand marché logiciel d’Europe. Elle tombera à la seconde position derrière le Royaume-Uni en 2014 et en 2015. Reste que le secteur du logiciel est celui où les entreprises françaises augmenteront le plus leurs dépenses, soit 2%. En revanche, les équipements de communication et les services de télécommunication baisseront tous les deux de 2%, tandis que les services de conseil en informatique n’augmenteront que de 1%.

 Interactions client et Big Data en tête

De manière générale, les dépenses en logiciels vivront la plus grande hausse en Europe en 2014, tout particulièrement pour ce qui concerne les technologies qui sont en contact avec le consommateur final, les ventes et le marketing, les technologies mobiles et analytiques ainsi que le Big Data.

La demande en équipements informatiques – à l’exception des tablettes – restera faible. Les pays hors de l’eurozone feront mieux que ceux de la zone euro, où la plupart des pays auront une croissance technologique d’environ 2%.

Des DSI européens précautionneux 

« Les DSI européens sont très prudents et précautionneux dans leurs achats technologiques en 2014 car le problème est que les pays de la zone euro, même s’ils sortent enfin de la récession, ont encore une faible croissance économique, » explique Andrew Bartels, analyste chez Forrester Research.

De plus, « les marchés technologiques européens ne reviendront pas avant 2015 à des taux de croissance plus solides, date à laquelle nous supposons que la croissance économique commencera à se solidifier » ajoute-t-il.

La Grande Bretagne en tête des dépenses

Les autres résultats de l’étude montrent que la Grande Bretagne, le Benelux, l’Europe Centrale et les pays Nordiques sont les pays qui accroitront le plus leurs dépenses en 2014. Les achats technologiques cette année du Royaume-Uni atteindront 98 milliards d’euros, soit 79 milliards de livres – ce qui représentera une augmentation de 4,9% par rapport à 2013.

La Grande Bretagne représente la meilleure croissance parmi les pays européens. Les dépenses technologiques en Allemagne passent derrière celles du marché britannique, avec 92 milliards d’euros qui n’augmentent que de 1,2% par rapport à 2013.

Le marché américain le plus dépensier

Au niveau mondial, le marché technologique américain restera le plus important avec 900 milliards d’euros de dépenses. Comparativement, le marché technologique d’Europe centrale et de l’ouest arrive en deuxième position avec 568 milliards. Il est plus important que l’Asie Pacifique qui pèsera 527 milliards d’euros. Les deux plus grands marchés d’Europe – le Royaume-Uni et l’Allemagne – demeurent les 4ème et 5ème plus grands marchés technologiques du monde, après les Etats-Unis, le Japon et la Chine.

Ce texte a été lu 21688 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>