Amazon a embauché un ancien astronaute de la Nasa pour sa livraison par drone | La Revue du Digital

Amazon a embauché un ancien astronaute de la Nasa pour sa livraison par drone

Amazon était donc sérieux avec la livraison par drone. Le numéro un mondial du e-commerce a demandé à l’administration américaine en  charge de l’aviation, la FAA (Federal Aviation Administration) la permission d’expérimenter des drones pour livrer ses clients en moins de 30 minutes.

90% des livraisons concernées

Dans sa lettre à la FAA, en date du mercredi 9 juillet, Amazon déclare qu’il développe les véhicules aériens dans le cadre de son service Prime Air.  Le drone peut voler à 80 km/heure, et transporter 2,2 kilos (5 pounds) de marchandise. Or, 86% des livraisons de Amazon pèsent moins de 2,2 kilos.

« Nous pensons que nos clients vont adorer cela, et nous souhaitons faire de ce service un service mondial aussi vite qu’on nous y autorise » déclare Amazon dans sa lettre. Pour la FAA, ce service commercial par drone serait une première. Amazon affirme qu’il a attiré des scientifiques de renom et même un ancien astronaute de la Nasa pour travailler sur ce service.

Au-dessus de ses propres terrains

Amazon demande une exemption et fait au passage un mini chantage à l’emploi en sous entendant qu’il préférerait mener ses recherches aux Etats Unis plutôt que dans des pays étrangers. Amazon indique que les tests seront réalisés au-dessus de ses propres terrains et à l’écart des zones d’aéroports, militaires, etc.

 

 

 

Ce texte a été lu 3882 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *