Le droit à l’oubli commence à générer de la confusion | La Revue du Digital

Le droit à l’oubli commence à générer de la confusion

La procédure de droit à l’oubli instaurée par la Cour de justice européenne commence à susciter de la confusion relève le Wall Street Journal.

Dans le cadre de cette procédure, Google vient d’avertir la vénérable BBC qu’un article datant de 7 ans sur l’ancien PDG de la banque Merril Lynch, Stan O’Neal, ne serait plus accessible via certaines demandes en Europe sur son moteur de recherche.

L’article s’intitule « Merril’s Mess » et décrivait comment le PDG avait quitté la banque après des pertes considérables. La seule personne mentionnée dans l’article est Stan O’Neal, mais 13 commentaires signés accompagnent l’article, il est donc difficile de savoir qui a demandé la suppression du lien vers cet article.

L’auteur de l’article, Robert Peston, s’emeut que cet article ne soit plus accessible alors que son contenu demeure d’intérêt public. Deux autres médias, The Guardian en Grande Bretagne et El Mundo, en Espagne, ont reçu également ce type de notifications. Un porte parole de Google a indiqué que ce processus était encore neuf et en évolution, et que Google était à l’écoute des commentaires.

Photo, Robert Peston, le journaliste de la BBC (source BBC). 

Ce texte a été lu 2328 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *