2,1% de croissance pour les dépenses informatiques en 2014 selon Gartner | La Revue du Digital

2,1% de croissance pour les dépenses informatiques en 2014 selon Gartner

Les dépenses informatiques et télécoms des entreprises dans le monde vont croître de 2,1% en 2014 selon le cabinet Gartner. Cette croissance est plus faible que celle prévue initialement. La pression sur les coûts est importante à cause d’une forte concurrence, de la montée en puissance d’offres Low Cost et du Cloud Computing.  

Les dépenses mondiales en informatique devraient atteindre 3,7 trillions de dollars en 2014, soit une augmentation de 2,1% par rapport à 2013, selon le cabinet d’études Gartner. La croissance prévue initialement était plus élevée, mais plusieurs facteurs tirent les chiffres vers le bas. Il y a une pression sur les prix due à une forte concurrence, une absence de différenciation entre les produits, et la disponibilité d’alternatives moins chères.

Les Télécoms, un gros budget

Le poste de dépenses le plus important concerne les télécoms. Les coûts télécoms pèseront 1 600 billions de dollars en 2014, en croissance d’un petit 0,7% par rapport à 2013. Puis viennent, les services informatiques qui représentent 967 billions de dollars, en hausse de 3,8%.

Ils sont suivis par les dépenses en terminaux (PC, portables, smartphones, tablettes, imprimantes) qui constituent une dépense de 685 billions de dollars, en hausse de 1,2% par rapport à 2013. Les logiciels d’entreprise arrivent ensuite avec 321 billions de dollars de dépenses, en hausse de 6,9%. Enfin, les dépenses dans les systèmes informatiques destinés aux Data Centers représentent 140 billions de dollars en hausse de 0,4%.

La concurrence d’offres Low Cost

Les dépenses dans ce secteur des Data Center sont sous contraintes, car les espaces de stockage sont sous utilisés, et qu’il existe des alternatives peu coûteuse en matière de systèmes de stockage et de stockage dans le Cloud. Le marché des serveurs d’entreprise subit également la concurrence des systèmes moins coûteux.

Côté services IT, l’outsourcing est en croissance plus faible que prévue sous la pression de la réduction des prix dans les services de Cloud. Les services de Cloud publics sont en train de cannibaliser les offres de services plus traditionnelles. Les entreprises en outre privilégient les projets plus petits afin de réduire les risques tandis que certains des plus grands fournisseurs préfèrent maintenir leurs marges plutôt que d’accroître leur chiffre d’affaires.

Le Big Data tire la dépense en systèmes de base de données 

En matière de logiciels, la dépense devrait être légèrement plus importante que prévue initialement dans les logiciels d’infrastructure, tandis que la dépense en logiciels applicatifs devrait être légèrement plus faible. Côté infrastructure, ce sont les logiciels de base de données qui devraient tirer le marché, sous l’effet du Big Data et de la numérisation des entreprises.

Pour les applicatifs, les suites de bureautique et de création de contenu numérique vont moins se vendre que prévu, à la suite du ralentissement des ventes de PC et de la migration vers les services de Cloud pour ces logiciels.

Enfin, côté services télécoms, le coût des appels téléphoniques est à la baisse, d’environ 10% par an et cela va se poursuivre encore jusqu’en 2018.  Pour le reste, l’apparition de services télécoms « Low Cost » explique la faible croissance des dépenses dans ce secteur.

Ce texte a été lu 4735 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *