La France en tête des demandes de droit à l’oubli à Google | La Revue du Digital

La France en tête des demandes de droit à l’oubli à Google

La France arrive en tête des demandes de droit à l’oubli auprès de Google avec 14 000 demandes en un mois, suivi par l’Allemagne (12 600), le Royaume-Uni (8 500), l’Espagne (6 180) et l’Italie (6 000). Au total, Google indique jeudi 3 Juillet à l’AFP avoir reçu 70 000 demandes de retrait de liens concernant l’ensemble des internautes européens depuis le 30 mai, date à laquelle la firme américaine a commencé à appliquer le droit à l’oubli prescrit par la Cour européenne de Justice.

Demande de suppression de liens

Ces demandes ont été recueillies à l’aide d’un formulaire de droit à l’oubli conçu pour l’occasion. Les particuliers ont la possibilité de demander la suppression de liens vers des pages dont ils estiment qu’elles comportent des informations personnelles périmées ou inexactes.

Le premier jour Google avait reçu 12000 demandes. Depuis, le nombre de requêtes s’est stabilisé à mille par jour en moyenne  pour toute l’Europe. Au final, le total dépasse les 70 000 demandes entre le 29 mai et le 30 juin 2014.

Plus de 260 000 liens à retirer

Les actions à mener portent sur le retrait de 267 550 liens. Là encore, la France est le pays pour lequel les demandes sont les plus nombreuses (48 000), devant l’Allemagne (47 000), le Royaume-Uni (34 600), l’Espagne (21 500) et l’Italie (23 300). Google indique qu’il ne va pas retirer tous ces liens mais traiter chaque demande et prendre les décisions en fonction de la pertinence de chacune.

Ce texte a été lu 2060 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *