Publicis : « nos nouveaux concurrents viennent du conseil ou des technologies » | La Revue du Digital

Publicis : « nos nouveaux concurrents viennent du conseil ou des technologies »

La montée en puissance du digital dans la communication bouleverse la concurrence dans le secteur. Les sociétés des technologies viennent affronter les agences de communication traditionnelles telles que Publicis et Havas.

La concurrence de Accenture et Deloitte

« Il y a des nouveaux entrants qui viennent du secteur du conseil ou de la technologie. On est en concurrence avec des Accenture, Deloitte, parfois avec IBM et Cap Gemini » confirme Jean-Yves Naouri, Chief Operating Officer de Publicis, le troisième groupe mondial de communication. Il est intervenu le 24 juin, lors de l’assemblée générale de l’EBG à Paris.

« Accenture, Deloitte, et quelques autres, arrivent par leur connaissance des ERP » ajoute-t-il. Face à ces nouveaux entrants, il veut défendre le savoir faire technologique des agences de communication. « Nous apportons notre connaissance sur les plateformes technologiques, en plus de la créativité » déclare-t-il.

De lourds investissements dans les plateformes

Ce développement de plateformes technologiques était d’ailleurs au cœur de la fusion avortée entre Publicis et Omnicom. « Il s’agissait d’investissement dans les plateformes technologiques. On a des investissements à faire dans les technologies, des investissements dans des plateformes. C’est une première dans les groupes de communication » insiste Jean-Yves Naouri.  Il faut construire des solutions avec des Google, des Twitter, et quelques autres.

En conclusion, il rappelle qu’avant on disait que les investissements des agences prenaient l’ascenseur tous les soirs pour quitter l’immeuble et pour revenir éventuellement le lendemain matin. En d’autres termes, il y a encore peu de temps, le capital de Publicis c’était uniquement les hommes. Les temps changent.

Photo, Jean-Yves Naouri, Chief Operating Officer de Publicis, le 24 juin, lors de l’assemblée générale de l’EBG à Paris.

Ce texte a été lu 9119 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *