PDG de Carrefour : « ne pas mettre les startups dans les pattes d’éléphants cinquantenaires » | La Revue du Digital

PDG de Carrefour : « ne pas mettre les startups dans les pattes d’éléphants cinquantenaires »

Carrefour - PDG - BF

Carrefour est engagé dans un projet multi-canal bâti autour du smartphone. Et les startups y ont toute leur place afin d’éviter au géant de la distribution de retomber dans ses travers passés qui ont abouti à son repli sur lui-même. C’est ce qu’a annoncé Georges Plassat, PDG de Carrefour le 11 Juin  sur la scène de l’événement France Digitale 2014 à Paris.

Carrefour commence à regarder les startups

« Les startups, on va commencer à les regarder maintenant » annonce le PDG. Pourquoi que maintenant ? Il lui a fallu d’abord re-fonder la société, explique-t-il.  Il désire un environnement de startups bien pensé, et « qu’on laisse vivre » insiste-t-il.

Il estime qu’ : « il ne faut pas mettre les startups dans les pattes des éléphants cinquantenaires de la société, parce qu’elles vont se retrouver très vite lapidées, ou broyées par des gens qui n’en comprennent pas l’intérêt. »

Soutien et appui aux startups

Le PDG veut faire des startups l’aiguillon de sa stratégie digitale. «  Nous allons nous lancer dans une politique d’appui et de soutien aux startups. » Le système multi-canal de Carrefour va être assez central et va tourner autour du smartphone. Le distributeur est en train d’y travailler.

« Même si ce système multi-canal va être relativement piloté par l’informatique, et les technologies centrales, il faut que la société soit environnée de petits ludions spécialisés qui vont nous éviter de retomber dans la ‘sédimentation’ [NDRL : la complexification et le repli sur soi de la société]. C’est le moment » conclut le PDG.

Photo, Georges Plassat, PDG de Carrefour le 11 Juin. 

Ce texte a été lu 10661 fois !

Partager cet article

Une réaction sur “PDG de Carrefour : « ne pas mettre les startups dans les pattes d’éléphants cinquantenaires »” :

  1. Bernard

    Pour le groupe carrefour il va y avoir un changement radical , à tous les étages , notamment dans les hypermarchés , mais cela correspond aussi avec les suites stratégiques de l ‘après Plassat qui arrive à terme en 2018 !
    Dans cet cet enseigne en interne à chaque fois qu ‘il y a un changement , cela se termine par un électrochoc catastrophique , depuis qu ‘il n ‘y a plus aucun des fondateurs M Fournier et la famille Defforey cette enseigne est en régression !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>