Le PDG de Carrefour à l’écoute des startups du numérique | La Revue du Digital

Le PDG de Carrefour à l’écoute des startups du numérique

Carrefour - 3 - PDG - BF

Georges Plassat, le PDG de Carrefour, s’est plié avec beaucoup de bonne grâce à l’exercice fastidieux de rencontrer des startups en série lors de l’événement France Digitale 2014, le 11 juin.

Dix startups pour le PDG de Carrefour

Sorti de scène, il a pris le temps de se rendre sur l’espace d’exposition et d’écouter les pitch rapides, de trois minutes, d’une dizaine de jeunes sociétés.

Les plus chanceuses se sont vues créditées d’un « c’est intéressant, » et une a reçu un « c’est amusant. » Le PDG de Carrefour, groupe de 400 000 personnes et de 100 milliards d’euros de chiffre d’affaires, s’est montré particulièrement à l’écoute, même si dès qu’il était question d’expérimentation dans ses magasins, il se tournait vers son directeur du e-commerce et qu’il n’aura jamais ouvert tout grand les portes de ses hypers.

Un réseau communautaire 

Parmi les sociétés qui ont le plus retenu l’attention du PDG, on note Ilokyou, un réseau social communautaire pour le prêt par exemple d’outils entre voisins. Pour Carrefour, à l’heure où l’économie solidaire se développe, ce serait l’occasion d’offrir des services supplémentaires à ses clients et de les fédérer dans  une communauté. Le créateur annonce avoir déjà réuni 10 000 participants sans publicité en quelques mois. « Recherchez-vous une enseigne partenaire ou plusieurs partenaires » s’est enquit le PDG, sensible à ses arguments.

Autre startup qui aura retenu son intérêt, Local Eyes qui permet de faire vérifier l’état d’un rayon en grande surface pour un produit donné par un client du magasin via son smartphone. Le PDG comprend le principe et sa réaction rappelle que la grande distribution sait acheter.  Il a noté que le prix annoncé par magasin étant de 10 € pour réaliser une vérification des rayons. « C’est à partir de 10 € par magasin » a corrigé le fondateur de Local Eyes.

Les possibilités étonnantes de la géo-localisation 

Il aura été moins intéressé par une boîte qui permet de charger une App donnée dans un smartphone, ou par des bornes de géo-localisation des clients selon le protocole iBeacon d’Apple, même s’il s’est montré étonné des possibilités du système tout en les comprenant fort bien. « On peut envoyer un message au client quand il entre dans le magasin ? Est-ce pour tous les clients ou personnalisé ? » a-t-il interrogé.

En revanche, face une présentation sur un outil d’études marketing, sa réaction aura été nettement plus dans le doute, « croyez-vous que l’on puisse tout mettre et encadrer par des études ? »  Devant un outil de paiement par mobile, il aura interrogé « Qui est crédité du paiement ? La grande surface ? » La discussion a tourné autour de la rapidité du paiement par mobile par rapport aux manipulations de la caissière. « Si vous avez un programme de fidélité, il n’est plus nécessaire de demander la carte, et cela nourrit votre programme de CRM » a vanté le créateur de la startup.

Georges Plassat, le PDG de Carrefour, le 11 Juin à l’écoute des startups. 

Ce texte a été lu 12446 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>