Les DSI chinois, atypiques par rapport au reste du monde | La Revue du Digital

Les DSI chinois, atypiques par rapport au reste du monde

Les DSI chinois sont hors normes comparés à leurs pairs dans le reste du monde. Leurs entreprises sont plus intéressées par la croissance et l’innovation. Quant à eux, ils ont déjà beaucoup investi dans le Cloud. Leurs budgets sont en croissance de 13% mais une part importante est gérée en dehors du service informatique. Un responsable du numérique est souvent présent dans l’entreprise. 

Il existe des différences sensibles dans les priorités des DSI selon la région du monde où ils opèrent. C’est ce que montre l’étude de Gartner réalisée auprès de 2339 DSI sur toute la planète, au quatrième trimestre de 2013.  Ces DSI pèsent 300 milliards de dollars de budget dans 77 pays.

Plus intéressés par le business et l’innovation

Les DSI les plus atypiques se trouvent en Chine. Les DSI chinois montrent que leurs entreprises sont plus centrées sur la croissance et l’innovation que le reste du monde. Ils sont plus de 60% à avoir investi significativement dans le Cloud Public. Ce n’est que 25% en moyenne au niveau mondial.

Dans le même esprit, en Chine, 82% des DSI prévoient de changer leurs stratégies de Sourcing et de fournisseurs dans les deux à trois ans qui viennent. De plus, ils auront une augmentation sensible de leurs budgets, prévue à 13% en 2014, alors qu’au niveau mondial elle n’est prévue que de 0,2%, soit quasiment à l’identique.

Des budgets gérés en dehors de la DSI

Ceci dit, ces budgets seront alors pour une grande partie gérés en dehors de la DSI. Au moins 45% des budgets informatiques se développent en dehors de la DSI en Chine. Ce chiffre n’est que 26% au niveau mondial. De plus, en Chine, la transformation numérique est plus clairement personnifiée par un cadre dirigeant de l’entreprise, et ce n’est pas le DSI.

Ainsi, 39% des DSI chinois identifient un dirigeant comme étant en charge de la transformation numérique, tel qu’un CDO (Chief Digital Officer). Ce chiffre n’est que de 7% au niveau mondial.

Gartner rappelle qu’au niveau mondial, les budgets informatiques devraient être quasiment stables cette année avec une augmentation prévue de 0,2% prévue entre 2013 et 2014. Le cabinet d’études donne quelques détails région par région en soulignant que les stratégies des systèmes d’information sont de plus en plus imbriquées avec les calendriers d’évolution vers le numérique des économies locales et du business, et l’évolution des services publics et des environnements économiques de chaque pays.

Des DSI plus confiants dans leurs compétences numériques en Amérique Latine

Résultat, les DSI d’Amérique Latine vivront une augmentation moyenne de 7,3% de leurs budgets, en lien avec les conditions économiques.  En Amérique Latine, 25% des dépenses informatiques sont réalisées en dehors de la DSI (C’est 26% au niveau mondial, mais 34% au Brésil). Les métiers prennent donc de plus en plus les décisions budgétaires pour leurs produits et le support informatique associé.

Autre point, les DSI d’Amérique Latine sont plus confiants que les autres dans leur capacité à gérer la transformation numérique. Au niveau mondial, 42% des DSI estiment qu’ils ne disposent pas des compétences informatiques nécessaires, ils ne sont que 26% en Amérique Latine.

Les DSI américains ne doivent pas se reposer sur leurs lauriers

En Amérique du Nord, les budgets informatiques augmenteront de 1,8% en 2014. Cela donnera plus de marges de manœuvre aux DSI américains par rapport aux DSI d’Europe, du moyen Orient et d’Afrique, dont les budgets vont baisser de 2,4%.  Les deux tiers des DSI américains prévoient de changer leurs stratégies de Sourcing dans les deux à trois ans qui viennent.

Conseil de Gartner : les DSI américains ne doivent pas se satisfaire de cela, ils doivent constamment essayer d’optimiser leur sourcing, en particulier pour s’assurer d’innover suffisamment. Côté Cloud, les DSI américains sont seulement 26% à avoir recours de manière significative au Cloud public.

Difficile de changer de fournisseurs en Grande Bretagne

Enfin, Grande Bretagne,  28% des DSI annoncent avoir déjà investi de manière significative dans le Cloud. L’objectif est de gagner en agilité. Conséquence, dans les années qui viennent, les DSI vont devoir trouver de nouveaux fournisseurs, prévient Gartner, et ne pas seulement travailler avec les grands acteurs du secteur.  Ce qui ne devrait pas être simple car l’environnement réglementaire dans le secteur public favorise les gros fournisseurs et les contrats à long terme.

 

 

Ce texte a été lu 3643 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *