Changer le focus d’une photo après coup sur son smartphone : le projet du MIT | La Revue du Digital

Changer le focus d’une photo après coup sur son smartphone : le projet du MIT

Le laboratoire du MIT en Inde travaille sur un logiciel qui permet de changer le personnage sur lequel on a effectué la mise au point d’une photo prise avec son smartphone, même après la prise de vue.

Photographier avec son smartphone a connu un succès fulgurant ces dernières années, et on partage de plus de photos sur Instragram ou Flickr. Les possibilités de travailler l’image sont cependant relativement limitées.

Un nouveau projet issu du laboratoire indien du MIT (Massachusetts Institute of Technology) pourrait très largement étende la puissance des actions que l’on peut mener sur ces photos depuis son smartphone. USA Today s’en fait l’écho sur son site Web. La technologie s’intitule “Tesseract”. On peut alors effectuer la mise au point sur un autre personnage après coup dans la photo, et créer un effet “d’écran vert” qui permet de changer le décor qui se trouve derrière un personnage. on peut même créer de superbes effets de flou.

 

sample2.jpg

La technologie repose sur la compression du champ lumineux, sur un masque physique et pas mal de mathématiques.  La mise en oeuvre  est particulièrement simple. On insère un masque atténué tacheté avec des millions de codes (similaires à des QR codes) entre la lentille et le capteur d’image du smartphone.  Le téléphone peut réutiliser ces codes afin de reconstruire l’image en 3 dimensions.

teaser_v2.png

 

La technologie Tesseract reconstruit le champ lumineux, à la fois l’intensité de la lumière, mais aussi la direction des rayons lumineux. Le champ lumineux est reconstruit à partir de l’image 2D en comparant l’image capturée à un ensemble de codes (un dictionnaire) qui est développé au préalable en fonction du couple “capteur-lentille”.

Le seul appareil photo existant actuellement utilisant la technologie du champ lumineux est le Lytro. Il est limité à des images de 1,2 Megapixels.  La technologie Tessaract peut exploiter toute la résolution de l’appareil pour des photos de tous les jours.

Il y a toutefois deux inconvénients. On perd la moitié de la lumière entrante, et il faut pas mal de puissance de calcul. Mais on peut reconstruire une image à partir d’une seule prise de vue.  L’inconvénient principal pour les smartphones actuels est cette question de la puissance de calcul. Ils devront soit travailler à une résolution basse, ou prendront beaucoup de temps pour produire l’image finale.

En effet, si l’équipe du MIT a bien réalisé un téléphone qui utilise la technologies, il produit uniquement des images de 940 par 560 pixels, soit 0,5 Megapixels. Vu l’évolution en puissance de calcul des smartphones, ce défaut devrait être corrigé.

sample-app.jpg

Tesseract est le résultat du travail d’une équipe menée par Kshitij Marwah depuis 2012. Même si cette technologie est pleine de promesse, on ne devrait pas la voir arriver dans les smartphones prochainement, bien qu’elle dessine le futur de la photographie.

 

Ce texte a été lu 6499 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>