Le jeu vidéo Watch Dogs place le joueur dans la peau d’un pirate informatique | La Revue du Digital

Le jeu vidéo Watch Dogs place le joueur dans la peau d’un pirate informatique

Les possibilités de piratage informatique se sont démultipliées ces dernières années, et l’actualité démontre que l’accès à nos données personnelles n’a plus de limites ni chez les pirates ni dans les agences de renseignement type NSA.

Un hacker et un homme d’action

L’éditeur de jeux vidéos français Ubisoft exploite cette tendance avec son jeu Watch Dogs qui sort le mardi 27 mai.  Le héros – qui est également un homme d’action – peut pirater les systèmes informatiques à partir de son smartphone.

Il accède ainsi aux données personnelles des gens qu’il croise dans les rues de Chicago et apprend  par exemple s’ils suivent un traitement médical ou s’ils ont des goûts bizarres. Le discours d’Ubisoft autour de ce jeu est de sensibiliser le public à la protection des données personnelles.

Tout se pirate désormais

Le jeu montre le piratage de caméras, de voitures ou de téléphone, à partir de cas réels qui se sont déroulés ces dernières années, mais les phases de piratage sont accélérées car on une opération de piratage se prépare longtemps à l’avance.

Le piratage concerne désormais aussi bien les vols de fichiers d’utilisateurs comme chez eBay (145 millions d’adresses emails dérobées) récemment, que le piratage de systèmes industriels, tels que les automates programmables qui commandent les usines ou les systèmes d’ascenseurs.

Watch Dogs - BF

Ce texte a été lu 11963 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>