Le Français Sigfox se prépare à déployer un réseau à  San Francisco pour l’internet des objets | La Revue du Digital

Le Français Sigfox se prépare à déployer un réseau à  San Francisco pour l’internet des objets

Le français Sigfox continue sur sa lancée. Après s’être déployé en Europe, il s’attaque à la Silicon Valley selon le site Web du MIT de la Technology Review.

Un réseau cellulaire à très bas débit

Sigfox propose un réseau cellulaire à très bas débit afin de raccorder des équipements à internet ou à un réseau propriétaire, de type télémétrie pour des remontées de quelques informations de base. Il permet de connecter des équipements techniques à bas débit et à moindre coût.

Le débit est faible par conception, entre 10 bit/s et 1000 bit/s. Il permet l’émergence d’un dialogue entre les machines et d’une forme d’internet des objets via une électronique à petit prix. Le coût de raccordement d’un objet s’élève à 3 € par an. Le réseau radio de Sigfox a été ouvert en France en juin 2012.

En Californie, Sigfox est en attente d’une validation de ses équipements par les autorités de régulation.  Son réseau doit couvrir  la péninsule de San Francisco à partir de son extrémité urbaine jusqu’à la région de la Silicon Valley 40 miles au sud.

Le service à 1$ par équipement connecté par an

Le réseau de la Silicon Valley utilisera la bande des 915 MHz qui ne demande pas de licence d’émission, et qui est employé usuellement par les combinés sans fil des téléphones fixes. Une station de base de SigFox peut diffuser dans un rayon de plusieurs dizaines de kilomètres dans une zone plane, et sur 5 kilomètres en milieu urbain. Le service devrait être facturé 1$ par équipement connecté et par an, auquel il faut ajouter un composant de connexion à 1 ou 2 $.

Pour Technologyreview, l’objectif de Sigfox est de se faire remarquer des fonds d’investissement de la Silicon Valley à l’heure où l’internet des objets devient de plus en plus populaire. Un  quartier de San Francisco a même été baptisé « IoT Town » (Internet of Things Town).

Raccorder les colliers pour chiens

On y trouve notamment une startup,  Whistle, qui fabrique un collier qui trace l’activité physique pour les chiens. Le collier communique en bluetooth avec un smartphone ou avec internet via le routeur wifi du domicile. On peut envisager de raccorder ce collier à un réseau comme celui de Sigfox, indique la Technology Review.

Sigfox est sous pression car la concurrence arrive. Les grands opérateurs télécoms préparent des réseaux sans fil dédiés aux machines uniquement. Ces réseaux pourraient toutefois opérer à des vitesses nettement plus importantes, notamment en se basant sur du Wifi longue distance et à faible consommation électrique. Un standard est attendu pour 2016.

Photo, le centre ville de San Francisco et le Golden Gate Bridge

Ce texte a été lu 4353 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *