La Banque Postale choisira son prestataire de Cloud cet été | La Revue du Digital

La Banque Postale choisira son prestataire de Cloud cet été

Michel Delattre - DSI Groupe La Poste - BF

Les projets Cloud stratégiques pour le business démarrent à la Poste. Cet été, Le groupe choisira son prestataire de Cloud de type Iaas pour la Banque Postale. Ce Cloud évoluera vers le Paas qui sera la vraie source d’agilité et d’économies. 

Le Comex de La Poste soutient l’usage du Cloud pour la transformation du groupe.  Cet été, La Poste choisira son prestataire de Cloud de type Iaas (Infrastructure as a service) pour la Banque Postale. C’est ce qu’a annoncé Michel Delattre, DSI du groupe La Poste, lors d’EuroCloud organisé à la Tour Eiffel, le 22 Mai.

Les projets de grande envergure démarrent

L’heure des pilotes est terminée. Les vrais projets de grande envergure démarrent avec La Banque Postale. « La Banque Postale a un projet de refonte complète de son système de distribution et de l’interface avec ses clients, pour du cross canal entre les bureaux de Poste, la banque sur internet, le téléphone et les réseaux sociaux » décrit le DSI. C’est un très gros projet qui s’intitule Cap Client 3.0. La Banque gère 10 millions de clients.

«  C’est à l’occasion de ce projet qui a des enjeux business considérables pour la Banque Postale que nous avons décidé de lancer un projet IaaS (Infrastructure as a Service). Le projet d’IaaS est au service d’un projet de métier, c’est un cas d’application » précise Michel Delattre.

Un Cloud hybride 

Ce Cloud IaaS prendra place dans les Data Centers de La Poste, avec un partenaire extérieur, ce sera un Iaas hybride, avec des possibilités de débordement externe. « Le choix du prestataire n’est pas fait, le choix est en train de se faire. Il sera fait cet été » indique le DSI.Le Iaas privé sera hébergé dans les salles machines du Groupe La Poste. Le Cloud privatif-public sera situé en dehors. La solution sera standardisée et industrielle, et exploitée conjointement par le broker de services retenu et les équipes de La Poste.

Les échéances sont proches puisque dès la mi-2015, les premières implémentations seront mises en place et seront utiles pour ce projet Cap Client 3.0. « Ce même IaaS servira aussi à d’autres besoins. En particulier, il s’agit de virtualisation des postes de travail du groupe, une partie en tout cas. Les infrastructures du IaaS seront utilisées comme support de virtualisation des postes de travail » annonce-t-il. La virtualisation des postes de travail est également prévue pour la mi-2015. La montée en charge pourra aller jusqu’à 11 000 machines virtuelles en 2020.

Un Cloud communautaire

Ce Cloud Iaas, privé, privatif, public,  sera aussi utilisable pour les autres branches du Groupe, d’où l’aspect communautaire « multi-tenants », avec une mise au service des autres branches. « Bien sûr, nous commençons par le IaaS mais on sait tous que les vrais gains ne se trouvent pas dans le IaaS mais qu’ils se trouvent dans les couches au-dessus. Notamment dans les couches de PaaS c’est là qu’on a les gains” déclare Michel Delattre.

Ces gains sont  l’agilité et les économies. Donc on poursuivra de bâtir dans les couches supérieures, qui sont les couches du PaaS. C’est un projet majeur et stratégique pour nous » conclut Michel Delattre. Le Paas doit permettre d’automatiser la mise à disposition des chaînes de liaison, dans une démarche de type DevOps.

 Photo, Michel Delattre, DSI du groupe La Poste, le 22 Mai. 

Ce texte a été lu 85929 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>