Les Français prêts à partager les données récoltées avec leurs objets connectés | La Revue du Digital

Les Français prêts à partager les données récoltées avec leurs objets connectés

Même pas peur. Les usages que l’on peut faire des données de santé collectées au travers des objets connectés n’effraient pas les Français. C’est ce qu’ont pointé Raphaël Berger, directeur Media et numérique de l’IFOP, un institut d’études d’opinion et de marketing, et Maître Nathalie Beslay, avocate spécialisée dans l’environnement réglementaire, économique et technologique du secteur de la santé. Ils se sont exprimés Mardi 13 mai, lors d’une réunion du club santé de l’Adetem, chez Microsoft à Issy-les-Moulineaux.

Les deux tiers des Français ouverts à un usage

« On peut voir que 61% des Français, selon le sondage réalisé par l’IFOP, sont prêts à partager leurs données » précise Raphaël Berger en insistant sur le fait que cela reste un chiffre inattendu. Idem d’un point de vue juridique, « les gens n’ont pas peur que leurs données soient exploitées à d’autres fins que celles pour lesquelles ils les ont données » constate Maître Nathalie Beslay.

Elle va encore plus loin en pointant qu’« au contraire, ils veulent de l’usage, ils veulent du partage. » Raphaël Berger acquiesce en rajoutant que « la valeur d’usage prime. »

Seulement 24% craignent un usage inadéquat 

Le sondage fait cependant apparaître des réticences vis à vis des objets connectés.  La moitié des Français qui ne souhaitent pas en acheter déclarent qu’ils ne sont pas convaincus par la fiabilité de l’équipement. 29% déclarent qu’ils ressentent une intrusion dans leur quotidien, et enfin 24% craignent l’utilisation inadéquate de leurs données. « Finalement, la sécurité des données et l’usage que les personnes pourraient en faire n’est pas le frein principal », ce qui reste une surprise étant donné le secteur visé, conclut Raphaël Berger.

Le sondage a été réalisé du 20 au 22 Novembre 2013, auprès de 1001 personnes représentatives de la population française.

Photo : Maître Nathalie Beslay,  avocate spécialisée dans l’environnement réglementaire, économique et technologique du secteur de la santé.

Ce texte a été lu 7771 fois !

Morgane Mons

Morgane Mons est journaliste spécialisée dans les nouvelles technologies et la transformation numérique des entreprises. Esprit Geek, passionnée de multimédia, retrouvez ses actualités sur son fil twitter.

Partager cet article

3 réactions sur “Les Français prêts à partager les données récoltées avec leurs objets connectés

  1. WESANTÉ

    Merci pour cet article qui met bien en évidence l’engouement progressif des français pour les objets connectés santé. Les consommateurs commencent à avoir de plus en plus confiance en ces marques qui ont pour objectif d’améliorer leur bien-être au travers de dispositifs innovants.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *