Big Data : la Poste veut absolument casser les silos pour libérer les données | La Revue du Digital

Big Data : la Poste veut absolument casser les silos pour libérer les données

La Poste - Big Data - BF

La marche vers le Big Data de La Poste impose de casser les silos de l’organisation afin de libérer les données, et de permettre – au moins en interne – de croiser les données. 

La Poste a du pain sur la planche en matière de Big Data. Partie tôt dans ce domaine, avec une application de tracking du courrier, la Poste aura laissé passer du temps avant de se relancer sur le sujet.

Optimisation des tournées

Cette application de tracking a servi de modèle. « Ce n’est que récemment que l’on en a fait un outil pour calculer le parcours du facteur, mais pas en temps réel, il ne s’agit pas de modifier chaque jour la tournée » indique Delphine Desgurse, directrice Stratégie et Innovation Numérique au Groupe La Poste. Elle a pris la parole lors de l’événement sur le Big Data organisé par la CCI d’ïle de France, à la Bourse de Commerce de Paris, le 13 Mai.

Elle poursuit, « le vrai changement va être de travailler en temps réel, cela va mettre en tension l’entreprise. » Une démarche indispensable pour une entreprise de logistique. Autre chantier à mener par La Poste, l’adaptation des pages Web de ses sites selon le client, à l’instar de ce que fait Amazon.

Monétiser la donnée et casser les silos

Delphine Desgurse ajoute « nous devons aussi progresser sur la monétisation de la donnée ; et dernier levier, il s’agit d’ouvrir nos données avec des écosystèmes. Il faut casser les silos, pour sortir la donnée et la mettre à disposition des développeurs, ne serait-ce qu’en interne. » Elle insiste sur le fait de commencer par ouvrir les fichiers en interne pour les croiser. Cela pourra permettre d’illustrer la démarche RSE du groupe, son empreinte carbone ou la présence locale de ses équipes auprès des collectivités.

Pour rappel, l’application de tracking des objets concerne les 100 millions d’objets qui sont transportés chaque jour par la Poste. Elle a été développée à partir du moteur de recherche Exalead. Cette application d’analyse de la performance évite les discussions sur la valeur de chaque indicateur, car elle permet de procéder par analyse et de descendre jusqu’au pli qui a pu être en défaut dans le système de tri, afin de voir à quels réglages procéder pour que l’erreur ne se reproduise pas. Les discussions sont beaucoup plus constructives.

Photo, Delphine Desgurse, directrice Stratégie et Innovation Numérique au Groupe La Poste, le 13 Mai.

Ce texte a été lu 6766 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>