Samsung condamné à des clopinettes face à Apple dans le procès des brevets | La Revue du Digital

Samsung condamné à des clopinettes face à Apple dans le procès des brevets

Samsung - BF

Samsung a été condamné à une amende de 119 millions de dollars (86 millions d’euros) pour avoir violé deux brevets d’Apple avec ses smartphones. La somme même si elle est importante pour tout un chacun, est très faible au vu de celles qui étaient demandées par Apple et des bénéfices affichés par Samsung. La division mobile du constructeur coréen affiche un bénéfice de 4,5 milliards d’euros au premier trimestre de 2014. Apple pour sa part a été condamné pour avoir violé un brevet de Samsung sur les transmissions de données. Le verdict n’apparaît pas réellement comme une victoire éclatante d’Apple.

Loin des 2,2 milliards de dollars demandés

Samsung a été jugé coupable d’avoir copié des brevets des iPhones par un jury californien, du tribunal fédéral de San José, le vendredi 2 Mai. Samsung devra régler une amende de 119 millions de dollars, bien loin des 2,2 milliards demandés par Apple, et des 930 millions que la firme à la pomme avait gagné en 2012 dans un procès séparé concernant les mêmes brevets mais liés à des téléphones plus anciens de Samsung.

Pour sa part, Samsung s’est vu affecté une indemnité de 158 400 $ de la part d’Apple. La société coréenne demandait 6 millions de dollars. Le montant de l’amende infligée à Samsung pourrait être revu légèrement à la hausse car les jurés ont été invités à revenir statuer lundi sur un point mineur du procès.

Cinq brevets en cause

Les cinq brevets qui étaient en cause étaient le « glisser pour bloquer » (slide-to-lock), la recherche universelle, le quick linking, la correction automatique des mots, et la synchronisation exécutée en arrière plan.

Contrairement au procès de 2012, les avocats de Samsung ont mis Google et son système d’exploitation Android au centre du procès, en déclarant que la cible réelle d’Apple est Google.  Ils avaient montré un email de Steve Jobs déclarant la guerre sainte contre Google.

Steve Jobs pensait-il à Google?

Le jury de quatre hommes et quatre femmes a rendu son verdict après être entré en délibération le 29 avril. Au début des délibérations, le jury avait demandé au juge Lucy Koh si Steve Jobs avait mentionné Google lors de sa prise de décision d’entamer des poursuites juridiques en 2012. La juge avait répondu qu’aucun autre élément de preuve ne leur serait présenté en dehors de ceux qu’ils avaient déjà vus durant le procès.

La réponse de la juge avait été identique lorsque les jurés avaient demandé quelles avaient été les réactions du DG de Samsung lorsque celui-ci avait été averti que des cadres d’Apple se plaignaient de viol de brevets auprès de cadres de Samsung. Apple s’est réjoui du verdict et a souligné que cela signifiait que Samsung avait volontairement copié ses produits.

Ce texte a été lu 3665 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>