Facebook se plie aux rigueurs de l’informatique professionnelle | La Revue du Digital

Facebook se plie aux rigueurs de l’informatique professionnelle

Nouveau slogan Facebook - BF

Facebook change son slogan. Il ne s’agit plus d’aller vite en cassant des choses, mais d’aller vite en délivrant une infrastructure stable. C’est ce qu’a annoncé Mark Zuckerberg, son fondateur, à San Francisco, le 30 avril. Au menu, un support durant deux ans des APIs, des numéros de version et une garantie de temps de correction des bugs principaux.

Facebook veut adopter des réflexes de DSI (Directeur des systèmes d’information) ou d’éditeur de logiciel. Mark Zuckerberg, le fondateur de la société, a annoncé sur la scène de la conférence F8 à San Francisco, le 30 avril, que Facebook passait de « move fast and break things » à « move fast with stable infra », aller vite avec une infrastructure stable.

Un public de développeurs d’Apps mobiles

Il s’exprimait devant un public composé pour beaucoup de développeurs d’applications pour mobile. « C’est la manière dont on procède maintenant » annonce-t-il. Un défi auquel sont confrontés les DSI et les éditeurs de logiciels depuis des années.

« En allant vite, nous étions prêts à accepter des bugs, mais au bout du compte, revenir en arrière pour corriger ces bugs ne nous aidait pas à améliorer notre vitesse » pointe-t-il. Il entend désormais délivrer une plateforme stable et fiable.

Un support de 2 ans des APIs principales

Dans ce cadre, il a annoncé que les interfaces applicatives (APIs) du cœur de la plateforme Facebook seront supportées durant deux ans. Il peut y avoir des changements et des évolutions, ces APIs resteront accessibles durant deux ans. Autre point, les APIs auront un numéro de version. Dès lors, les développeurs pourront choisir la version de l’API avec laquelle ils travaillent.

De plus, le fondateur de Facebook annonce des niveaux de service (SLA pour Service Level Agreement) pour la résolution des bugs. « Nous garantissons un délai de 48 heures pour corriger les bugs majeurs » déclare-t-il.

Passerelle entre Apple, Google et Microsoft

Mark Zuckeberg a souligné qu’il entend désormais créer une plateforme mobile stable. Cela est d’autant plus critique que le réseau social se positionne à présent comme le pont entre toutes les plateformes mobiles du marché : Apple, Google, Microsoft, Web. De plus, l’essentiel des revenus (59%) de Facebook se font sur le mobile.

« 1 milliard d’utilisateurs emploient notre application mobile, et 20%du temps passé sur des Apps sur mobile est passé sur des Apps Facebook » a précisé Mark Zuckerberg. Le réseau social a aidé à générer 3 milliards de dollars de revenus pour les développeurs d’App mobiles.

Des services transverses d’identification et de push notification

Facebook veut devenir la colle entre toutes les plateformes mobiles  du marché en délivrant de façon transverse les outils d’identification des utilisateurs, de partage, de « push notification », de monétisation et d’installation des Apps.

Mark Zuckerberg s’est félicité que « 80% des principales Apps sur iOS et sur Android Apps utilisent le login de Facebook et que Facebool a généré plus de 1 milliard d’installations d’Apps. »

Une croissance du trafic par 26 en quelques années

Enfin, il aura rappelé que le nombre d’appels sur la plateforme Facebook a été multiplié par 26 sur ces dernières années. « Il y a 470 milliards d’appels sur les APIs de Facebook par jour.  Les temps de réponse moyens ont été améliorés de 40% » conclut-il.

Photo, Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, le 30 avril, devant son nouveau mantra, “aller vite, créer une infrastructure stable.”

 

 

Ce texte a été lu 7022 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>