La voiture sans chauffeur de Google a fait de gros progrès en ville | La Revue du Digital

La voiture sans chauffeur de Google a fait de gros progrès en ville

Google donne des nouvelles de sa voiture sans chauffeur, et les nouvelles sont bonnes. La firme est de plus en plus confiante dans sa capacité à réaliser un véhicule totalement autonome.

Le véhicule sans chauffeur supérieur à l’humain

Google n’avait plus donné de nouvelles depuis presque deux ans sur sa voiture. Sur 2013, la société s’est attaqué au plus compliqué : la circulation en ville. Et pour Google, il y a une certitude, “le véhicule sans chauffeur est supérieur à l’humain lors de la circulation en ville.”

A tout moment, Il peut détecter des centaines d’objets simultanément,  des piétons, des bus, des signaux de stop tenus par un agent de la circulation, ou un cycliste qui indique qu’il va bientôt tourner …  « Une voiture sans chauffeur peut tous les détecter sans se fatiguer contrairement à l’humain » se félicite Google.  « Ce qui peut apparaître chaotique dans la circulation routière pour un être humain, et en fait plutôt facilement prédictible pour un ordinateur » explique modestement Google.

Modélisation et prédiction des situations

De plus, la firme indique avoir déjà rencontré des milliers de situations, et avoir modélisé ce à quoi il faut s’attendre, depuis le probable (une voiture qui s’arrête à un feu rouge), à l’improbable, (une voiture qui brûle le feu).

La courte vidéo postée aujourd’hui sur Youtube illustre les progrès réalisés depuis les dernières nouvelles de la voiture en Août 2012, pour une circulation en ville. « 1 km en ville est nettement plus complexe que 1 km sur autoroute » rappelle Google. «  On a encore du boulot, notamment dans le fait d’enseigner d’autres rues dans Mountain View à la voiture, mais on sait déjà faire beaucoup » souligne la vidéo.

1 million de kilomètres en autonomie

Des difficultés qui auraient bloqué la voiture, il y a deux ans, sont désormais gérées de manière autonome. La voiture a réalisé 1 million de kilomètres en toute autonomie. Au passage, on constate que  la voiture sans chauffeur représente la réalité autour d’elle sous la forme de volume de type fil de fer avec les poids lourds en rose, les piétons en vert, etc .

Selon la société d’études IHS Automotive, il se vendra 12 millions de voitures sans chauffeur en 2035, et il y aura alors 54 millions de voitures sans chauffeur en activité à cette date.  Les ventes de ce type débuteraient aux alentours de 2025, avec 230 000 unités.

 

La Google Car - BF

Ce texte a été lu 8948 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *