Objets connectés mettables : des ventes multipliées par 6 entre 2014 et 2018 | La Revue du Digital

Objets connectés mettables : des ventes multipliées par 6 entre 2014 et 2018

Les objets connectés deviennent mettables comme des vêtements. Ils mesurent notre activité physique en association avec des applications mobiles ou étendent nos possibilités à l’instar des Google Glass. Leurs ventes vont être multipliées par 6 en 4 ans, selon IDC. 

Selon l’institut IDC, le marché mondial des objets connectés mettables (en anglais “Wearables“), que l’on porte sur soi comme des vêtements, va passer de 19,2 millions d’objets vendus en 2014 à près de 112 millions en 2018, soit une multiplication par 5,8.

Des accessoires de mode

On passe d’un marché de précurseurs à des produits plus fonctionnels et stylés, au point qu’on les retrouve dans les pages des magazines de mode comme GQ autant que chez Wired ou Computerworld. Les ventes de 19,2 millions d’unités en 2014 représentent déjà un triplement par rapport à l’année précédente.

Avec 111,9 millions d’unités prévues en 2018, la croissance annuelle moyenne du marché est de 78%, c’est presque un doublement chaque année du nombre d’unités vendues. Ce sont les « accessoires complexes » qui vont mener le marché jusqu’en 2018 tels que le FuelBand de Nike, le bracelet Jawbone ou les dispositifs Fitbit. Leurs atouts sont leur simplicité et le prix bas. Ces objets opèrent en conjonction avec un terminal tel que le smartphone, la tablette ou le PC.

Des accessoires intelligents

Une autre catégorie d’objets connectés devrait décoller fortement et dépasser les accessoires complexes à partir de 2018. Ce sont les « accessoires intelligents ». Similaires aux objets complexes, on peut leur adjoindre des applications tierces afin de doper leurs fonctions.  Ce marché est encore en cours de maturité, tant côté utilisateurs que fournisseurs.

Le troisième segment du marché est constitué des « mettables intelligents », tels que les Google Glass qui fonctionnent en toute autonomie, indépendamment d’un autre dispositif, à l’exception de l’accès à internet. Afin de convaincre, cette catégorie de produits devra s’accompagner d’applications tierces intéressantes.  Ces objets mettables arriveront dans l’entreprise, souligne IDC.

Samsung, la marque la plus attendue

Enfin, Samsung est la marque la plus identifiée comme délivrant des objets mettables de qualité, devant Apple, Sony et Google. L’enquête a été menée à IDC auprès de 50 000 consommateurs dans 26 pays.

Photo, des objets mettables (source Crédit Suisse)

 

Ce texte a été lu 7379 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *