Disneyland Paris va lancer une App pour mieux vendre les photos souvenir sur le parc | La Revue du Digital

Disneyland Paris va lancer une App pour mieux vendre les photos souvenir sur le parc

Le traditionnel tirage photo sur papier se dématérialise totalement et passe sur mobile à Disneyland Paris. L’annonce en a été faite par David Sultan, Senior Online and New Business Developments de la division retail de Disneyland Paris. Il s’exprimait lors du salon e-marketing 2014 le 9 avril.

Disponibilité d’une App avant l’été

Une App mobile est en cours de développement et sera lancée avant l’été.  Il s’agit d’une App qui permettra de récupérer sa photo prise sur le parc avec les personnages de Disney ou sur les attractions. L’App sera géo-localisée et la proposition de l’usage de l’App sera faite lorsque le visiteur passera à proximité d’une attraction où il y a une prise de photo.

Comme il s’agit d’une App spécifique, les visiteurs se verront proposer de la télécharger depuis l’App principale de Disneyland lorsqu’ils passent à proximité d’une attraction réalisant la prise de photo.

Mettre la photo dans le mobile 

« On s’est posé la question de savoir comment mettre la photo dans le téléphone du visiteur. Les gens photographiaient avec leur mobile la photo affichée en sortie d’une attraction, et cela pouvait suffire pour un  partage sur Facebook, avec l’App la photo sera de meilleure qualité » précise-t-il.

David Sultan ajoute : « des notifications indiqueront que la photo est disponible, ou que la photo expire dans 2 heures pourquoi ne pas l’acheter ?, etc … La gélocalisation sera mieux utilisée dans le cadre de l’App Photo, on verra mieux quand le visiteur est dans le parc et proche d’une attraction. »

Le business de la photo révolutionné

Le mobile change le modèle économique de la photo prise sur le parc. « Le mobile révolutionne le business de la photo. Le modèle de la photo sur papier était simple. Avec la photo sur mobile, il faut créer un écosystème pour cela » dit-il. David Sultan s’est félicité du faible coût de fabrication d’App mobiles. « Ce n’est vraiment pas cher, et permet le test and Learn » a-t-il conclu.

Photo, David Sultan, Senior Online and New Business Developments de la division retail de Disneyland Paris. 

Ce texte a été lu 4217 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *