Les professionnels purement informatique voient leur nombre se réduire | La Revue du Digital

Les professionnels purement informatique voient leur nombre se réduire

Etude - EY - Linkedin - BF

C’est un paradoxe. Les professionnels spécialisés dans l’informatique voient leur nombre se réduire à un moment où les compétences IT se répandent de plus en plus dans tous les métiers. C’est une des conclusions de l’étude “La révolution des métiers” co-réalisée par Linkedin et EY (anciennement Ernst and Young).

Une étude co-réalisée par Linkedin et EY

L’étude a été présentée par Laurence Bret Stern, directrice Marketing EMEA de Linkedin pour la division Talent Solutions et par Didier Desert, partner chez EY le 7 avril. Les chiffres sont issus des 277 millions de profils postés sur Linkedin mais les données utilisées datent toutefois de 2012.

L’étude montre que moins de professionnels se revendiquent comme informaticiens sur Linkedin. En revanche, certains métiers voient le nombre de profils postés sur le réseau social progresser nettement. Il s’agit des métiers de la vente, des médias, du marketing, de l’économie sociale et solidaire et de la santé.

10% de progression

« Pour la vente, le marketing, ils progressent en moyenne de 10%  sur les sept pays que nous avons étudiés » explique Laurence Bret Stern. En revanche, « les profils de métiers comme l’informatique, la gestion de projet et les achats reculent de 10%, et se diluent. Ils deviennent des compétences dans le profil général d’un collaborateur » ajoute-t-elle.

Il faut dire que le profil du collaborateur idéal présenté par l’étude intègre en effet systématiquement une composante IT. Ce collaborateur a tout du caméléon. Il doit également connaître le secteur où il évolue, avoir des compétences technologiques, être bon communicant, avoir l’esprit d’équipe, posséder des compétences comportementales, maîtriser les langues et savoir analyser les données. « Il faut être capable aussi de résister au stress, c’est demandé explicitement » souligne la responsable de Linkedin.

Recul de 8% en France

Les chiffres diffèrent cependant selon les pays. En France, les profils affichant un métier IT reculent de 8% et ils reculent de 14% en Grande Bretagne alors qu’en Inde, les professionnels revendiquant un profil IT progressent de 10%.  « Pour caricaturer, le marketing et la vente se trouvent à l’Ouest, et l’usine du monde se trouve à l’Est. On affiche du technique en Chine en annonçant que l’on fait du C++ par exemple » illustre Laurence Bret Stern.

L’étude a été réalisée à partir de 277 millions de profils publiés sur Linkedin, de 7000 parcours analysés par ET et les interviews de 500 dirigeants d’entreprise par l’institut de sondage CSA. L’étude est présentée sur le site de Ernst And Young, vous pouvez la retrouver en cliquant ici. 

Photo, Laurence Bret Stern, directrice Marketing EMEA de Linkedin Talent Solutions et Didier Desert, partner chez EY.

Ce texte a été lu 3585 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>