Trois types de job émergent dans le Big Data | La Revue du Digital

Trois types de job émergent dans le Big Data

Compétences - BF

Trois types de profils se dessinent dans le Big Data. C’est ce qu’a décrit Jérémy Harrock, de Quantmetry, société spécialisée dans l’analyse statistique, et organisateur du salon Datajob. Il s’exprimait à l’occasion du salon Big Data, le 2 avril 2014.

Ingénieur, informaticien et non technique

On trouve ainsi des profils d’ingénieur, d’informaticien et des personnalités non techniques, plutôt politiques. « Le profil ingénieur maîtrise des produits comme SAS ou ‘R’, le Machine Learning et le Big Data. Il  possède des compétences relationnelles, événementielles et contextuelles » dit-il.

Puis il y a le profil plutôt informaticien. « Il s’agit de connaître le stockage, l’Event Processing, le streaming, le requêtage, avec des compétences comme Storm [NDLR : calcul temps réel, et à tolérance de panne],  Spark [calcul rapide] ou Hadoop » ajoute-t-il.

Enfin, il y a un poste plus politique, non technique, d’organisation et de maîtrise des enjeux réglementaires et juridiques. Il s’agit de donner de la cohérence et de porter le projet dans l’entreprise.

Des juniors adaptables

Quant au marché actuel, il se sépare actuellement en trois niveaux de professionnels, estime-t-il. On trouve au premier niveau, les juniors très adaptables. Au deuxième niveau, il y a les “traders algorithmiques” ou les ingénieurs informaticiens. Ils sont prêts et très recherchés.

Il y a un troisième profil, politique et data en entreprise, beaucoup moins technique. « Une vague va arriver, beaucoup de gens vont arriver. Il y aura une concurrence. Les gagnants seront ceux qui font des projets Big Data en ce moment. Ils vont apprendre de leurs erreurs actuelles, et ils sauront prendre les bonnes décisions » conclut-il.

Etre cablé business

Lors de la table ronde où Jérémy Harrock intervenait, le consensus s’est fait autour de la nécessité pour les Data Scientists et les Data engineers, qui ont des profils algorithmiques, de travailler dans des équipes pluridisciplinaires, et de comprendre à quoi sert ce qu’ils font, et d’être « cablés business. »

Photo, au micro, Jérémy Harrock, de Quantmetry.

Ce texte a été lu 3627 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>