Les Etats-Unis prets à ouvrir le contrôle des serveurs d’adresses du web | La Revue du Digital

Les Etats-Unis prets à ouvrir le contrôle des serveurs d’adresses du web

Les serveurs centraux des noms du Web ne devraient bientôt plus être la chasse gardée des Etats-Unis. L’administration américaine met en place un processus de transition pour une gouvernance au niveau mondial. La gouvernance actuelle fonctionne jusqu’en septembre 2015. 

C’est une révolution dans l’univers politique d’internet. Vendredi 14 mars, l’administration américaine a annoncé son intention d’ouvrir la gouvernance d’internet à la communauté mondiale. Un processus de transition est mis en place afin que les Etats Unis n’assurent plus seuls le contrôle exclusif de l’Icann (internet corporation for assigned names and numbers) qui gère le fonctionnement des noms de domaine et des adresses sur internet. C’est un  communiqué de la NTIA (National Telecommunications & Information Administration) qui l’a annoncé par surprise.

Un processus mondial

Dans la foulée, l’Icann a indiqué qu’elle invite les gouvernements, le secteur privé et la société civile à prendre part au processus de transition. L’Icann gère le serveur DNS (Domain Name Server) racine qui assure la correspondance entre les domaines globaux et les adresses IP des serveurs correspondants. L’Icann assure également l’affectation des adresses IP. Quant à la gestion des serveurs DNS racines, elle est déléguée à la société privée Verisign.

Ce texte a été lu 1447 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *