Les grandes entreprises imitent les géants du Web pour leur informatique | La Revue du Digital

Les grandes entreprises imitent les géants du Web pour leur informatique

Serveurs Facebook - BF

La moitié des grandes entreprises internationales auront adopté des architectures informatiques inspirées de celles des géants du Web comme Facebook ou Google, d’ici trois ans, selon Gartner.  Cela passe par l’adoption de serveurs ouverts, de nouvelles architectures applicatives et du concept de Devops, pour des mises en service en continu. 

D’ici trois ans, la moitié des grandes entreprises internationales aura adopté des solutions pour leur informatique inspirées de celles des géants du Web comme Facebook, Google ou Amazon.  C’est la prédiction du cabinet d’analystes Gartner, qui baptise ce type d’informatique, l’informatique à l’échelle du Web, ou “Web Scale IT “. Le pourcentage d’entreprises ayant adopté cette approche était inférieur à 10% en 2013.

L’informatique des géants du Web

L’informatique à l’échelle du Web, est un modèle d’informatique qui délivre les mêmes possibilités au sein des entreprises que celles des fournisseurs de grands services de Cloud. Pour Gartner, les fournisseurs de grands services de Cloud comme Amazon, Google ou Facebook réinventent la manière dont les services informatiques sont délivrés. « Leurs capacités vont au-delà de la simple question de la taille, cela inclut la vitesse et l’agilité » souligne Gartner. Si les entreprises veulent tenir le rythme, elles doivent imiter ces architectures, ces processus et ces pratiques, conseille Gartner.

Les architectures à l’échelle du web, changent la chaîne de valeur de l’informatique de manière systématique. La conception des Data Centers comprend le design de composants clés tels que les serveurs, le stockage et le réseau. Les architectures orientées Web permettent aux développeurs de bâtir des systèmes flexibles et résistants aux pannes.

Adopter des serveurs ouverts

« Historiquement, les services informatiques ont un nombre limité de vendeurs auxquels ils achètent leur matériel,  qu’il s’agisse de serveurs, de stockage ou de réseau. Cela a commencé à changer avec les grands fournisseurs de services de Cloud qui ont des besoins extrêmes de montée en puissance tout en maîtrisant leurs coûts, quand ils ont commencé à concevoir et assembler leurs propres composants » affirme Gartner. « Ces composants étaient différents de ceux vendus aux entreprises, car ils ne disposaient de certaines caractéristiques de base souvent disponibles dans les produits commercialisés. »

Indépendamment du prestataire de Cloud concerné, un élément que l’on retrouvait sur tous ces équipements était l’exigence de faire fonctionner un système d’exploitation Open Source, non seulement pour réduire les coûts mais également pour augmenter le contrôle des environnements informatiques.

Des architectures à croissance horizontale

Cela a plusieurs conséquences pour les entreprises traditionnelles. D’abord, et c’est peut être le plus important, une approche ouverte autorise plus d’options pour la conception du matériel (et du Data Center) et son achat, ceci quand les architectures à croissance horizontale (par ajout de machines identiques) ont du sens. Gartner estime que les fournisseurs traditionnels vont délivrer des solutions qui répondent à ces spécifications, et que de nouveaux fournisseurs vont également apparaître avec ce type d’offres.

Lire la suite de l’article …

 Photo : un rack de serveurs conçu par Facebook

Ce texte a été lu 14952 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>