Bobler : le réseau social vocal apporte de l’authenticité, pour son fondateur | La Revue du Digital

Bobler : le réseau social vocal apporte de l’authenticité, pour son fondateur

Bobler - 2 - BF

Connaissez-vous Bobler ? Loin d’être un énième réseau social, Bobler élargit  le champ de l’interactivité et de la conversation en explorant une dimension encore sous-exploitée : la voix. A la fois site et application mobile, l’outil permet d’enregistrer des bulles sonores et de les partager. Interview du fondateur par Olivier Cimelière, directeur d’Heuristik communication. 

Question : comment est née l’idée de Bobler ? Comment cela fonctionne-t-il et quel est le public visé en priorité ?

Marc Antoine Durand : Tout a évidemment commencé par une suite de hasards. Pierre Brouder, mon associé co-fondateur et moi-même nous nous sommes rencontrés en mars 2011 au pied de la tour de Radio France. Et nous avons lancé BobRadio. Suite à son succès, nous avons levé des fonds auprès de Business Angels pour développer Bobler, l’idée que nous avions en tête depuis le début.

Le principe de Bobler est très simple. L’utilisateur enregistre depuis son application des Bulles qui sont des messages audio de 2 minutes maximum auxquels on peut ajouter une localisation, un tag, une photo et partageable avec ses followers sur Bobler, sur Twitter et ses amis sur Facebook.

Aujourd’hui, toutes les Bulles postées sont publiques. Nous avons développé une politique d’ouverture en permettant à tout le monde de consulter une Bulle lorsqu’elle est partagée sur Facebook et Twitter ou lorsqu’elle est intégrée sur un site tiers comme c’est le cas ici sur votre site. Dans la prochaine version de Bobler, il sera possible d’enregistrer une Bulle privée et de l’envoyer à un ami ou à un groupe d’amis.

Nous avons commencé le développement technique en octobre 2012 et lancé le produit le 21 mai 2013. Avant le lancement, nous avons fait enregistrer avec un dictaphone des Bulles à plus de 200 personnes dans beaucoup de domaines différents (design, littérature, communication, digital, etc.).

Cela nous a permis d’avoir des très bons contenus dès le lancement. Notre positionnement est de mettre en avant des contenus premium et de très haute qualité enregistrés par des personnalités, des influenceurs, des experts. Nous racontons dans une Bulle comment nous avons fait pour avoir des personnalités sur Bobler avec une anecdote sur la rencontre avec Nathalie Kosciusko-Morizet que raconte mon associé co-fondateur Pierre Brouder dans cette Bulle :

Notre ambition est de remettre la voix au centre des conversations sur Internet et de réinventer le message vocal pour en faire un moyen de communication public ou privé qui soit simple et pratique.

Question : ne craignez-vous pas d’être un réseau social de plus dans un univers déjà très concurrentiel où les internautes sont rarement membres de plus de 2 ou 3 réseaux sociaux ? 

Marc Antoine Durand : Nous n’avons pas de crainte sur cela. La niche gagne toujours. Ce qu’il est important de regarder pour nous, ce n’est pas l’utilisation globale des réseaux sociaux mais la manière dont fonctionnent les “early adopters” et la rapidité avec laquelle ils intègrent de nouveaux services dans leur vie quotidienne. C’est pour cela qu’un géant comme Facebook devient un colosse au pied d’argile, obligé de racheter pour des sommes impressionnantes des réseaux sociaux de niche comme Instagram, proposer 3 milliards à SnapChat ou tout récemment débourser 19 milliards de dollars pour acquérir l’application de messagerie Whatsapp .

Les “early adopter” recherchent toujours la nouveauté et des services qui répondent à leurs besoins. Or, la voix est le seul média qui n’a pas encore été réinventé. Nous pensons chez Bobler que la voix va être complètement révolutionnée parce que c’est le seul média adapté à toutes les situations de mobilité et de multi-tasking (voiture connectée, objets connectés, etc.).

De plus, la voix est un média très puissant en termes émotionnel. Lorsque vous entendez la voix d’une personnalité politique par exemple, vous savez que c’est lui ou elle qui parle. Lorsque vous entendez la voix d’un ami qui est loin, cela n’a rien à voir avec un SMS.

La voix est un média magique qui crée du lien entre les individus et les rapproche. Une voix ne trompe pas. Sur certains aspects, la voix est plus riche que le texte. Elle demande plus d’attention mais permet plus de compréhension. Voilà les quelques raisons qui nous font croire que Bobler pourra être massivement utilisé par les early adopters du monde entier.

En guise d’exemple, je vous propose d’écouter cette Bulle de Patrick Menucci, député PS et actuellement candidat à la mairie de Marseille. Sa voix est plus proche et authentique qu’un support texte dans cette Bulle :

Ce texte a été lu 10192 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>