MWC2014 : les ondes lumineuses transmettent les données à haut débit en Lifi | La Revue du Digital

MWC2014 : les ondes lumineuses transmettent les données à haut débit en Lifi

SunPartner - BF

La transmission d’information par ondes lumineuses progresse doucement. Lors du salon mondial du mobile de Barcelone, le Mobile Word Congress 2014, cette technologie baptisée Lifi est présentée par une société française lors d’une démonstration avec un smartphone. Les applications sont très nombreuses. 

La transmission de données à très haut débit par de la lumière via des ampoules LED est en démonstration au salon mondial du mobile de Barcelone, le Mobile Word Congress 2014, du 24 au 27 février sur le stand du Pavillon français. La technologie est baptisée Lifi. Elle est déjà ancienne et avait été présentée sur le stand de France Télévision fin 2012 lors de l’événement LeWeb.

Démonstration sur un téléphone mobile

Mais cette fois-ci, c’est un téléphone mobile qui est utilisé pour recevoir les données lors des démonstrations. Il s’agit d’un modèle de marque Alcatel One Touch, produit par la société chinoise TCL Communication qui a repris la marque Alcatel. La technologie embarquée baptisée Wysips provient de la société SunPartner Technologies d’Aix en Provence, qui a travaillé en partenariat avec une autre société française, Oledcomm.

A la différence du Wifi qui emploie des ondes radio, le Lifi utilise les ondes lumineuses. Une ampoule LED s’éteint et s’allume des milliers de fois par seconde de manière imperceptible pour l’œil humain afin de transmettre les informations. Lors de la démonstration réalisée à Barcelone, la transmission a seulement lieu depuis l’ampoule vers le téléphone. Le téléphone n’émet pas d’informations. Les équipes de SunPartner travaillent actuellement à mettre en place une voie de retour.

SunPartner - Alcatel- BF

Cette technologie pourrait trouver des usages dans des cas tels que la diffusion d’informations dans des lieux publics comme les musées ou les grandes surfaces.

80% de croissance sur quatre ans

Selon ses promoteurs, la technologie Lifi est appelée à un grand avenir. « Le marché devrait atteindre 6 milliards de dollars en 2018, soit une progression de 82% depuis 2013 » pour Francis Robcis, vice président en charge des produits Display et Mobile pour Sunpartner Technologies, qui cite des chiffres de Markess International.

Dans ce cadre, Oledcomm a intégré la technologie Lifi dans les LEDs. Oledcomm a développé un système de modulation et démodulation de données pouvant être rapidement implémenté dans des produits nomades. SunPartner propose pour sa part la technologie photovoltaïque transparente Wysips Crystal, qui utilise la lumière pour produire de l’électricité et transmettre les données via l’écran du smartphone.

(Photo ci-dessous :  le démonstrateur présenté lors du salon de Barcelone par la société SunPartner. Il s’agit de la couche Wysips Connect, compatible Lifi qui permet simultanément de recharger la batterie du téléphone et de recevoir des informations via des ondes lumineuses sans puiser dans la charge du téléphone. Cette couche Wysips Connect  est intégrée dans le téléphone entre la couche tactile et l’écran.)

SunPartner - Alcatel - 2 - BF

 

Une présentation lors du CES de Las Vegas

Le premier téléphone à la fois compatible Lifi et solaire (capable de se recharger à partir des rayons du soleil) avait été présenté le 7 janvier dernier lors du salon CES de Las Vegas. « Les équipements de type smartphones ou les tablettes sont de parfaits récepteurs pour récupérer l’information propagée au travers de la lumière » décrivait à l’époque Francis Robcis. La société avait alors tenté avec succès une expérience sur des smartphones équipés d’écrans spécifiques. Non seulement, l’écran produisait de l’électricité à partir de la lumière, mais il faisait aussi fonction de récepteur Lifi.

 

Ecran Sunpartner - BF

En 2012, c’est France Télévisions, et plus précisément l’équipe de Bruno Patino et de Laurent Frisch en charge du numérique qui avaient présenté deux usages du Lifi dans l’univers de la maison connectée. Dans le premier cas, il s’agissait de la diffusion en mode streaming d’une émission de radio, et dans le cas, d’une diffusion d’une vidéo. Le débit de la démonstration présentée était de 2 Mbit/s, bien que la technologie LIFI monte aisément jusqu’à 150 Mbit/s.

Diffuser des signaux GPS ou des publicités

La startup qui présentait ces applications était la société Oledcomm. Les usages évoqués à l’époque était la diffusion de signaux GPS pour s’orienter à l’intérieur d’un bâtiment. La précision étant alors supérieure à celle du Wifi, de plus, contrairement au Wifi, les ondes lumineuses ne sont pas susceptibles de créer d’interférences avec les autres équipements électroniques.

On pouvait également donner comme usages possibles dans le domaine professionnel, la transmission d’informations dans les hôpitaux, les avions ou les grands entrepôts. Autre possibilité : lors d’un match, dans le stade on peut retransmettre par l’éclairage, les images du dernier but sur les tablettes des spectateurs, ou une publicité.  On pourrait aussi transmettre des cartes via l’éclairage public des villes. La technologie devrait également permettre aux voitures de mesurer leur écart avec les autres véhicules et d’adapter leur vitesse en conséquence.

Photo, Fleur Pellerin, ministre de l’économie numérique sur le stand de SunPartner Technologies lors du salon mondial du mobile de Barcelone. 

Ce texte a été lu 5265 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>