Sécurité et architecture : les 2 compétences pour être recruté dans une DSI | La Revue du Digital

Sécurité et architecture : les 2 compétences pour être recruté dans une DSI

Les patrons des systèmes d’information recherchent en priorité des spécialistes de la sécurité et des architectes d’infrastructures informatiques ainsi que des accompagnateurs des métiers. C’est ce que décrit Sébastien Lamour, analyste chez IDC lors des Techdays. 

Face à la vague du numérique, certaines compétences deviennent critiques dans une DSI. On trouve en tête de liste, la sécurité, l’architecture d’infrastructure et l’accompagnement des utilisateurs. C’est ce qu’a présenté Sébastien Lamour, analyste chez IDC lors des Techdays 2014 organisés par Microsoft à Paris, le 13 février.

L’analyste s’est appuyé sur l’enquête « CIO IT staffing Survey » publiée en Juin 2013 par IDC. Les compétences demandées en priorité sont : la sécurité, l’architecture du système d’information et l’accompagnement des métiers, face aux nouveaux phénomènes comme la mobilité, le social business, le Big Data et le Cloud.

Un besoin accru de sécurité

Cette évolution se déroule alors que la DSI doit être orientée métier et services, annonce Sébastien Lamour. La DSI doit mettre en place un catalogue de services pour les métiers, compréhensible par le business et partagé avec lui. Il faut prévoir une hausse des budgets de sécurité – et les coûts d’audit associés.

Côté compétences nécessaires au sein des équipes informatiques, le premier besoin identifié par le DSI est celui de gérer les risques et la sécurité (62% des réponses des DSI), le besoin de disposer d’architectes d’infrastructure (42%), et un accroissement du besoin en support et en accompagnement des utilisateurs métiers (32%).

Une DSI dont les rôles vont évoluer dans les trois ans

Phénomènes moins sensibles,  les DSI estiment qu’il y aura une baisse en spécialistes techniques (32%), un besoin supplémentaire de compétences juridiques (31%), ainsi que des besoins en gestionnaires de contrats auprès des prestataires (22%), des spécialistes métiers (22%) et des spécialistes en gestion de projet (16%).

Selon IDC, les dirigeants informatiques prévoient que sur 18 rôles types existant au sein d’une DSI, les compétences de 17 d’entre eux changeront significativement dans les trois années à venir sous l’effet de la transformation numérique. Les cinq rôles les plus impactés sont ceux de DSI et de manager IT, les développeurs applicatifs, les architectes d’entreprise, les gestionnaires de services et les experts en sécurité.

Photo, Sébastien Lamour, analyste chez IDC.

700 000 informaticiens en France

En France, les salariés informaticiens représentent 3% de l’ensemble des salariés. IDC dénombre en tout 703 000 informaticiens professionnels.

Le cabinet d’analystes distingue : les décisionnaires (60 500 personnes), les managers (52 000), les généralistes (138 000), les spécialistes des infrastructures (192 000), les spécialistes en logiciels (213 000) et les fonctions de support aux utilisateurs (47 500).

 

Ce texte a été lu 7300 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *