Les Etats Unis chutent de 13 places dans le classement de la liberté de la presse | La Revue du Digital

Les Etats Unis chutent de 13 places dans le classement de la liberté de la presse

RSF - BF

Après le scandale des écoutes de la NSA, les Etats Unis sont tombés à la 46ème place sur 180 du classement The World Presse Freedom Index, établi par reporters sans frontières.

Edward Snowden et Bradley Manning

Cette chute vient de la volonté de traquer les dénonciateurs et les sources de fuites, qu’il s’agisse d’Edward Snowden dans le cas de la NSA ou de la condamnation du soldat Bradley Manning dans l’affaire Wikileaks. De plus, le classement pointe que les journalistes américains ont été stupéfaits que le ministère de la justice ait saisi les enregistrements de l’Associated Press afin d’identifier la source d’une fuite à la CIA.

Cela a sonné comme le rappel de la nécessité d’une loi sur la protection des sources  d’information, et dans la même ligne, d’une protection contre la surveillance électronique massive organisée aux Etats Unis.

Affaire Bettencourt

La France n’est pas non plus extrêmement bien placée puisqu’elle apparaît seulement à la 39ème place, derrière l’Allemagne (14), la Belgique (23), la Grande Bretagne (33) et l’Espagne (35). La France doit ce classement  à l’attente d’une loi qui protégerait les sources des journalistes, et le fait qu’un tribunal ait demandé le retrait des enregistrements audio de l’affaire Bettencourt des sites de Mediapart et du Point.

Ce texte a été lu 1997 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>