Réseau social interne d’Auchan : trois ans d’attention pour le faire décoller | La Revue du Digital

Réseau social interne d’Auchan : trois ans d’attention pour le faire décoller

La réussite d’un réseau social d’entreprise (RSE) est comme une mayonnaise. Cela peut rater à tout moment si on n’a pas le bon coup de main. Il aura fallu trois ans et un pilote de 9 mois, pour faire décoller le réseau social interne d’Auchan, selon une source proche du projet.

Un déploiement très progressif

La réussite est venue d’un déploiement très progressif mené avec extrêmement d’attention. Actuellement, il existe une quarantaine de communautés métiers, ainsi que des communautés de pairs (patrons de magasins, chefs de rayon, caissières, …).

Le secret du succès aura été d’accompagner un premier métier, la poissonnerie, appelée « file poissonnerie », dans l’usage du réseau social. La richesse, l’intérêt et la crédibilité du RSE viennent du fait que ce sont les gens de terrain qui postent directement des informations sur le réseau social.

Les responsables de rayon filment leurs gestes techniques

La vidéo occupe une large place dans ce qui est mis en ligne. Les chefs de rayon par exemple filment leurs gestes métiers pour les partager. Pour filmer, les moyens peuvent être rustiques – le smartphone – ou plus évolués – un appareil photo à fonction vidéo. Les accès s’effectuent depuis un PC, une tablette ou un smartphone.

Le plus délicat aura été le partage d’informations stratégiques. Les supermarchés Auchan sont à l’écoute permanente des performances de leurs homologues dans la même région. Le chef de rayon d’une animation « fête de la mer » dans une grande surface n’aura pas forcément spontanément envie de partager ce qui marche ou pas avec ses homologues. Au final, tout l’enjeu aura été de montrer qu’il ne s’agit pas de partager un même « gâteau » entre grandes surfaces mais plutôt de faire grossir le gâteau que chacun aura à partager. Le pari est en train d’être gagné.

On  ne se parle pas entre magasins

Le réseau social d’Auchan est parti de l’analyse de Gérard Mulliez en 2008, fondateur du groupe, qui a constaté que l’on ne se parlait pas assez entre magasins. L’idée était de faire un Youtube d’entreprise en filmant les gestes métiers techniques les plus intéressants pour les partager entre les collaborateurs.

Le RSE apporte également un moyen d’accompagner l’évolution des postes de travail. Il existe actuellement 300 profils de poste chez Auchan, c’est-à-dire 300 métiers différents, mais il n’y en aura plus que 150 dans quelques années. Le RSE permettra d’accompagner les collaborateurs vers ces nouveaux métiers. Autre atout, l’impact est à deux chiffres sur le chiffre d’affaires sur les quelques magasins où le RSE a été mis en place. L’impact est fort sur l’engagement des collaborateurs et la collaboration entre magasins est en train de se développer.

Des centaines d’échanges métiers par jour

L’usage du RSE est laissé au bon vouloir du collaborateur. Le contenu est produit à 80% par les collaborateurs en magasins, et 20% est produit en central. Actuellement, 30 000 collaborateurs ont un compte sur le RSE, baptisé Eureka, entre un quart et un tiers de ces personnes en ont un usage régulier, c’est-à-dire plusieurs fois par semaine, et il y a plusieurs centaines d’échanges par « file » métier par jour.

Ce texte a été lu 7523 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *