Apple dément collaborer avec la NSA pour l’espionnage des iPhones | La Revue du Digital

Apple dément collaborer avec la NSA pour l’espionnage des iPhones

Après des accusations venues d’un expert du hacking publiées par l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, Apple a démenti le 31 décembre 2013, dans une déclaration publiée dans le Wall Street Journal, collaborer avec la NSA à l’espionnage des iPhones.

« Nous n’avons jamais travaillé avec la NSA pour créer une porte dérobée dans aucun de nos produits, dont l’iPhone » indique Apple. La firme ajoute : « Nous ignorons l’existence de ce supposé programme de la NSA ciblant nos produits. »

En Juin 2013, Apple avait indiqué découvrir le programme Prism dont la firme affirmait n’avoir jamais entendu parler jusqu’alors. La firme avait alors communiqué sur les demandes dont elle avait fait l’objet de la part du gouvernement.

Du premier décembre 2012 au 31 mai 2013, Apple avait reçu entre 4000 et 5000 demandes concernant les données de clients, entre 9 000 et 10 000 comptes ou terminaux étaient spécifiés dans ces demandes qui venaient d’autorités fédérales, d’états ou locales à la fois pour des enquêtes criminelles et des sujets liés à la sécurité nationale. « La forme la plus commune des demandes venait d’enquêtes de police sur des vols. » En Novembre dernier, Apple avait publié la liste des demandes par pays. 

Ce texte a été lu 2631 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *