Seb lancera ses premiers appareils de cuisine connectés en 2014 | La Revue du Digital

Seb lancera ses premiers appareils de cuisine connectés en 2014

Seb - LeWeb 2013 - BF

Le groupe SEB lancera sa première gamme d’appareils connectés en 2014. Une cocotte minute connectée est prête à être commercialisée. Ces appareils téléchargent les recettes et en vérifient la bonne exécution, en conjonction avec le smartphone. 

L’internet des objets entre vraiment dans la cuisine. Seb va lancer sa première gamme d’appareils connectés en 2014. « Nous sommes prêts à lancer la première cocotte minute connectée » annonce Kevin Camphuis, directeur de l’innovation et de la convergence digitale de SEB. Il s’est exprimé le 10 décembre lors de l’événement LeWeb aux docks de Paris. Il ajoute : « en 2014, nous aurons un ensemble de 3 ou 4 produits que vous pourrez piloter via votre mobile. »

La cocotte minute télécharge la recette

Finie l’époque où l’on lisait sa recette dans un livre de cuisine ou sur internet, désormais la prochaine étape sera de pouvoir télécharger n’importe quelle recette dans la cocotte. « Vous pourrez envoyer n’importe quelle recette vers votre appareil pour qu’il le cuise pour vous. La cocotte minute va vous alerter sur la manière dont la cuisson se déroule, quand vous devez revenir, parce que tout cela est une question de durée, elle vous alertera, vous confirmera que les réglages sont les bons, et votre App mobile vous guidera pas à pas afin que vous réussissiez n’importe quelle forme de recette qui sera associée à l’App » décrit Kevin Camphuis.

Ces nouveaux produits connectés sont développés en travaillant à partir de prototypes qui permettent à tous les intervenants de comprendre ce qui se passe. « Il s’agit de prototyper, de tester, d’apprendre, et nous réunissons toutes les expertises concernées : marketing, informatique, recherche et développement, anthropologiste, … comme cela tout le monde comprend ce qui est en train d’être préparé » explique Kevin Camphuis.

Privilégier le mode collaboratif 

Dans le cadre de ces projets, Seb travaille en mode collaboratif avec des laboratoires, des petites entreprises ou d’autres grands groupes. Seb travaille également avec les startups et vient même de créer un fond d’investissement afin de financer les startups les plus intéressantes dans le domaine de la cuisine. Ultime étape, « nous créons un laboratoire afin d”évaluer les nouveaux produits, d’accélérer, ce sera une plateforme informatique, et des testeurs pourront donner leur feedback immédiat » décrit-il.

La technologie entraîne l’usage 

Selon lui, plus on met de technologie dans les ustensiles, plus cela multiplie les usages. « Etant donné que nous mettons plus de technologie à l’intérieur, on y met plus d’humanité et d’individualité, l’internet des objets c’est l’internet des individus » pense-t-il.

Il poursuit « dans le futur grâce à la technologie que nous mettons dans nos produits, l’appareil va réaliser les ajustements que vous ne savez pas faire, parce qu’il saura qui vous êtes, ce que vous voulez, la recette à cuisiner, et comment le faire. Les gens vont pouvoir maîtriser une meilleure cuisine et être plus efficace chaque jour. » On ne peut s’empêcher de penser que c’est également une sacrée opportunité qui se profile à l’horizon pour Seb grâce aux appareils de cuisine connectés : changer tous les équipements actuels des foyers.

Photo :  Kevin Camphuis, directeur de l’innovation et de la convergence digitale de SEB, le 10 décembre au LeWeb

Ce texte a été lu 10192 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>