La SNCF a changé les terminaux de ses contrôleurs à cause des reflets sur les smartphones des clients | La Revue du Digital

La SNCF a changé les terminaux de ses contrôleurs à cause des reflets sur les smartphones des clients

Le chiffre d’affaire sur mobile de la SNCF atteindra 200 millions d’euros cette année. Il est en croissance de 80% en un an. Il a fallu changer les 10 000 terminaux des contrôleurs car leur cellule optique ne permettait pas de lire les billets sur smartphone. 

C’est parce que la cellule optique des anciens terminaux Accelio des contrôleurs de la SNCF n’arrivait pas à lire les écrans des smartphones des clients qu’ils ont tous été changés. Le changement de ces terminaux de contrôle a été lancé en 2011 mais ce n’est qu’aujourd’hui que l’on en apprend la raison.

Des réfléchissements perturbateurs 

« Le contrôle des billets des voyageurs ne fonctionnait pas très bien à cause des réfléchissements sur l’écran du smartphone » a révélé Yves Tyrode, le DG de voyagesSNCF.com lors de son intervention à l’occasion de la première édition de l’association du marketing mobile, le 5 décembre.

Le DG a été franc sur les erreurs commises lors de la mise en place du billet sur mobile, le m-ticket. « Quand on a adapté notre produit, le billet, au mobile, on n’avait pas vu l’étape du contrôle. Or le terminal des contrôleurs ne fonctionnait pas bien avec les reflets sur les écrans des smartphones quand il s’agissait du billet sur le mobile. »

10 000 terminaux changés

Ce sont dix mille terminaux Accelio qui ont été changés à cause de cela. Usuellement, les intervenants de la SNCF indiquent que la raison du changement de technologie Accelio était due au fait que le terminal Accelio était arrivé au bout de ses capacités tant en puissance de calcul que de mémoire embarquée. C’est la première fois que l’impossibilité de contrôler les billets sur mobile est indiquée. Le billet mobile représente 40% des usages des voyageurs qui ont téléchargé l’application mobile de voyagesSNCF.com. Il y a eu 7 millions d’applications mobiles téléchargées.

Des ventes sur mobile en forte croissance

Selon les mois, les ventes sur mobile représente 10% à 15% du chiffre d’affaires, c’est plus fort en été. La croissance des ventes via mobile est de 80%. Le chiffre d’affaires sur mobile devrait dépasser les 200 millions d’euros en 2013” relate Yves Tyrode. Il complète : “Si c’était un site Web, ce serait le 15ème site de e-commerce français.” Devant l’importance des ventes sur mobile, on comprend mieux pourquoi le contrôle des billets sur mobile était indispensable.

Photo, Yves Tyrode DG de VoyagesSNCF.com et le représentant de Solocal. 

Ce texte a été lu 5350 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *