Les chantiers numériques mettent sous pression PriceMinister, Sosh, Accor et Meetic | La Revue du Digital

Les chantiers numériques mettent sous pression PriceMinister, Sosh, Accor et Meetic

Le digital est un passage obligé pour les entreprises. Le client reprend le pouvoir face à des organisations qui accélèrent pour s’adapter en menant de multiples chantiers. Illustration avec PriceMinister, Sosh, Accor et Meetic.

Les priorités en matière de digital diffèrent selon chaque entreprise et il reste encore du pain sur la planche pour chacune. Dans tous les cas, le client reprend le pouvoir. C’est ce que l’on retient de la table ronde qui a réuni les responsables marketing de PriceMinister, Sosh, Accor et Meetic, le 14 Novembre, lors de l’événement Digital Marketing Journey organisé par Adobe.  

Développer pour le mobile d’abord

Chez PriceMinister Rakuten, un pure player de la vente en ligne, il faut désormais « penser ‘mobile first’ » annonce Odile Szabo, directrice marketing opérationnel de PriceMinister. « Notre croissance sur le mobile est dix fois supérieure à celle sur le PC. Le mobile cela inclut aussi les tablettes. » Quel est le prochain chantier ? « Nous n’avons pas encore la vision utilisateur. On relance différemment les gens selon qu’ils sont sur le site ou sur le mobile. Les comportements sont différents, les KPI sont différents » indique Odile Szabo.

Autre point délicat, « la gestion de la pression publicitaire », en l’occurrence via les bannières. « On peut arriver à une saturation avec une bannière qui est poussée alors que le client a abandonné ces produits » reconnaît-elle faisant allusion aux retargeteurs comme Criteo, dont Priceminister est client depuis six ans et qui poussent les bannières vers les internautes.  « Certains gros clients ne sont pas ennuyés par cela mais il faut être plus prudent avec des clients qui n’ont fait que quelques achats. Il faut gérer la pression et arbitrer vis-à-vis de nos concurrents qui eux pourraient se placer sur cette bannière. » Elle ajoute qu’en matière de ROI (Return On Investment), « il faut avoir une vision life time value du client et plus last click à 30 jours. »

Le mailing personnalisé est très efficace

Elle souligne la force des emailings personnalisés. « Nous ne poussons que des emailings personnalisés. C’est très efficace associé à la recommandation » dit-elle. Au bout du compte, la notion importante chez PriceMinister, c’est le « time to market ». « Tout projet doit prendre au maximum trois mois. » Odile Sazbo précise, « il s’agit de suivre la règle du 80/20 pour sortir l’essentiel d’un projet en trois mois, en suivant le KPI qui définit le fait que le projet soit viable. Puis on fait éventuellement des phases 2 et 3. »

Derniers conseils, « il faut rester pragmatique, A/B tester les fonctionnalités sur le site, remettre en question ce que l’on fait et rester très proche des startups, pour rester proche des nouvelles idées » préconise-t-elle.

La communauté Sosh résout les problèmes entre elle …

Photo, de gauche à droite : Odile Szabo de PriceMinister, Jean-Luc Chrétien de Accor, Pierric Duthoit de Meetic et Matthieu Tanguy de Sosh.

 

Ce texte a été lu 39231 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *