« Les hommes politiques ne savent pas ce qu’est un client ou un fournisseur » pour le créateur de Business Objects | La Revue du Digital

« Les hommes politiques ne savent pas ce qu’est un client ou un fournisseur » pour le créateur de Business Objects

BO Bon format

La France est dirigée par des hommes politiques incompétents en ce qui concerne la vie d’une entreprise. C’est pourquoi Denis Payre, fondateur de Business Objects (champion du décisionnel) et de Kiala (leader de la logistique), deux entreprises qui sont autant de succès des nouvelles technologies, a créé un parti politique, « Nous citoyens » afin que l’on parle enfin des vrais débats. Il s’exprimait le 7 Novembre, lors de l’événement Web2connect2013 organisé à Saint Denis (93).

Les dirigeants politiques sont incompétents

Pour cet entrepreneur qui a tout réussi, il s’agit de replacer le débat politique sur les vrais enjeux. « Le premier enjeu est la nature de la classe politique en France. Nous avons soit des politiques professionnels qui ne raisonnent que selon la prochaine élection soit pour moitié des fonctionnaires. Ils ne connaissent pas la vie économique. Ils n’y comprennent rien. Ce sont des dirigeants qui n’ont jamais eu de clients ni de fournisseurs et leur complexité à gérer. Nous ne voulons pas systématiquement de cela » déclame-t-il.

Il ajoute : « nous ferons nos premières propositions le 18 Novembre sur ce sujet. Puis nous parlerons emploi, logement, Europe, lutte contre la précarité. » L’horizon est la présidentielle de 2017. « Pour 2017, on veut mettre ces problématiques dans le débat. Plutôt qu’une campagne pour rien comme nous avons eu en 2012, ou Hollande a fini sur la chasse aux riches et Sarkozy sur la chasse aux étrangers. Si nos thèmes ne sont pas pris en compte, nous présenterons un candidat aux élections de 2017 » assène-t-il. Déjà une trentaine de listes aux municipales a contacté son mouvement. « Nous allons labellisé des listes pour les municipales » annonce Denis Payre.

La France est un surdoué

Il veut fustiger la morosité ambiante. « Nous avons un potentiel considérable. La France est un surdoué qui s’ignore » déclare-t-il. Pour preuve, « les Français sont des bosseurs, on nous a construit une réputation de paresseux avec les 35 heures. Mais je n’ai jamais eu à renvoyer le soir tard chez eux des Allemands, ou des Américains, mais des Français oui, pour qu’ils aillent s’occuper de leurs enfants !  Les Français savent s’impliquer quand ils sont motivés. Les développeurs français sont les meilleurs dans la Silicon Valley » martèle-t-il.

Pour lui, la classe politique gère mal le pays. « Nous sommes des républicains, nous ne voulons pas des extrêmes » décrit-il. Pour lui, le problème ce n’est pas qu’il y a trop de riches en France, c’est qu’il y a trop de pauvres. « Nous partons du bon sens » décrit-il. Résultat, « Il faut arrêter d’inciter les gens à quitter la France. Il faut arrêter de voter des comptes de la nation qui ne sont pas en équilibre. Il faut se débarrasser des régimes spéciaux de retraite » liste-t-il. Il s’agit également de rétablir la confiance chez les citoyens.

Quitter la France ou investir dans les oeuvres d’art …

Photo : Denis Payre, fondateur de Business Objects et de Kiala

Ce texte a été lu 4020 fois !

Partager cet article