Attentisme informatique des entreprises en France, selon Steria | La Revue du Digital

Attentisme informatique des entreprises en France, selon Steria

IT contractor working at a PC - bon format

En matière de dépenses informatiques, le contexte en France est toujours caractérisé par un attentisme marqué des entreprises.  C’est ce qu’annonce la SSII Steria à l’occasion de la publication de ses comptes pour le troisième trimestre 2013. En France, l’activité de Steria a été en recul de 2,8% par rapport à la même période de 2012.

C’est le secteur public qui serre le plus les cordons de la bourse. « L’évolution dans le Secteur Public s’est dégradée » insiste la SSII. La décroissance se poursuit dans la banque, à un rythme plus lent toutefois. Et la situation aura été stable dans le Secteur Utilities/Télécommunications/Transport. Il y a toutefois une amélioration du carnet d’affaires à 2,2 fois le chiffre d’affaires annuel projeté contre 2,1 fois au 30 septembre 2012.

En France, Steria a engagé des négociations avec les syndicats afin d’améliorer la compétitivité. L’objectif est ‘d’accroître la profitabilité opérationnelle d’environ 20 millions d’euros d’ici 2015“. Steria parle de « montée en valeur des offres. » Au global, Steria annonce un chiffre d’affaires de 412,3 millions d’euros pour le 3ème trimestre de 2013. C’est un recul de 2,6% par rapport à la même période de 2012.

La France et l’Angleterre ont vécu des baisses de 2,8% et 3,9%. En revanche, l’Allemagne et la zone Autre Europe ont été quasiment stables. L’environnement est encore difficile en termes de demande selon Steria.  Steria emploie 20 000 collaborateurs, répartis dans 16 pays.

Ce texte a été lu 1122 fois !

Partager cet article