En 2014, la réservation de produits en magasin devient la nouvelle façon de consommer | La Revue du Digital

En 2014, la réservation de produits en magasin devient la nouvelle façon de consommer

Jeremie-Herscovic - BF

Réserver ses produits en magasin avant d’aller les voir pour éventuellement les acheter devient la norme. Des marques connues s’y mettent comme Guy Degrenne, Claudie Pierlot, Lacoste, Nature & Découvertes, Bricorama, KingJouet ou Oxybul. Tout le monde y va quel que soit l’univers des produits affirme Jérémie Herscovic, président de SoCloz.

Depuis 15 ans, le e-commerce n’a cessé de voler la vedette aux magasins physiques. Souvenez-vous des angoisses des sociologues qui prédisaient une catastrophe si les consommateurs en venaient à ne plus se déplacer en magasin.

Le e-commerce tient le devant de la scène, mais ce sont les magasins qui demeurent de loin le principal canal d’achat. Ils représentent près de 91% des ventes de détail. Une majorité de consommateurs préfèrent visualiser et toucher un produit avant de l’acheter. Résultat, depuis deux ans, la tendance du Web-to-Store a émergé et les allégations affirmant le désamour des consommateurs pour les magasins relèvent d’un manque cruel d’analyse.

Ce que les Français expriment c’est plutôt une très forte attente pour une expérience d’achat renouvelée dans les magasins physiques. Internet les a « embourgeoisés » et les poussent à être fainéants. A l’image du e-commerce « je change de magasin en 1 clic », ils attendent des magasins physiques qu’ils leur apportent un plus grand confort d’utilisation. Dans cette optique, et depuis le deuxième trimestre 2013, un phénomène allant en ce sens et ultra-puissant est en train d’émerger : la réservation de produits avant de se déplacer en magasin.

Les consommateurs réservent gratuitement sur internet, à n’importe quel moment de la nuit ou du jour, un produit avant d’aller en magasin, de le visualiser et éventuellement de l’acheter.

Pourquoi la réservation de produits est-elle si révolutionnaire ? Parce qu’elle permet de ne plus se déplacer en magasin pour rien ! Fini le temps, où le consommateur se rendait compte qu’il ne trouvait pas sa taille et qu’il devait courir dans un autre magasin. Le client ne veut plus se déplacer pour rien ! Il réserve et s’épargne du temps et éventuellement la déception de ne pas trouver le produit qu’il souhaitait voir ou essayer.

Pour le consommateur, la réservation de produits répond au besoin de confort attendu dans son expérience d’achat. Auparavant, il s’agissait d’un service rendu par les magasins afin de répondre ponctuellement à un besoin urgent. La réservation de produits dépasse désormais ce cadre, elle s’inscrit comme un tout nouveau mode de consommation.

De leur côté, les enseignes révolutionnent leur mode de fonctionnement. Les vendeurs voient leur rôle s’accroître. Ils ne sont pas des « petites mains ». Ils sont au cœur de la réussite de ce dispositif. Sans eux, ce service ne pourrait pas émerger. De plus, les enseignes sont maintenant prêtes à adopter une vision à plus long-terme en privilégiant le service plutôt que de rater une vente.

C’est un bouleversement destiné à faire en sorte que les consommateurs se déplacent plus facilement en magasin. Et c’est un succès ! Près de 85% des internautes opérant une demande de réservation se rendent finalement en magasin. 40% d’entre eux vont même acheter un produit supplémentaire à celui réservé. Quand une enseigne propose ce service sur son propre site internet, elle enregistre autant d’achats que de demandes de réservation.

Près de 30 grandes enseignes françaises ont lancé ou vont proposer ce service sur leur site internet dans les prochaines semaines : Guy Degrenne, Claudie Pierlot, Lacoste, Nature & Découvertes, Bricorama, KingJouet, Oxybul, etc, tout le monde y va quel que soit l’univers des produits vendus ou le positionnement de la marque.

Ce n’est qu’un début. L’année 2014 sonnera l’arrivée de la réservation sur les sites des enseignes. Au final, la réservation est à présent d’un mode de consommation courant en magasin. Fini le déplacement pour rien, vive le digital en magasin.

Opinion par Jérémie Herscovic, président de SoCloz (Photo)

Ce texte a été lu 2378 fois !

Partager cet article