Les « villes monde » laboratoires des services numériques, selon Jean-Louis Missika | La Revue du Digital

Les « villes monde » laboratoires des services numériques, selon Jean-Louis Missika

Jean Louis Missika Ville de Paris

Lors de l’ouverture de l’Open World Forum 2013, à Montrouge (92) Jean-Louis Missika, adjoint au maire de la ville de Paris, en charge de l’innovation, de la recherche et des universités, a placé au premier plan les grandes métropoles comme des lieux d’innovation et d’usage des services numériques.

« Le 21ème siècle est celui des villes monde, des grandes métropoles comme Londres et Paris. Elles sont le laboratoire où s’élaborent les nouvelles idées, là où on déploie les nouveaux services numériques » affirme-t-il. Et de mettre en avant les innovations développées sur Paris, telle que l’application « dans ma rue », qui permet de géo-localiser un problème pour avertir les services municipaux les plus proches, ou Lutèce, un CMS (logiciel de gestion de contenu) développé par la ville de Paris, et employé afin de développer les sites Web de la mairie.

Il aura également mis en avant l’initiative Open Data de la capitale, afin que « les citoyens deviennent les co-concepteurs de la ville.,»  en citant le site opendata.paris.fr qui présente les données mises à disposition sous licence libre par Paris. On note enfin qu’il aura au passage gentiment égratigné la communauté Open Source public privilégié de l’Open World Forum : « une communauté rebelle et parfois casse-pied ! »

Ce texte a été lu 1856 fois !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>