1 emploi sur 4 supprimé chez Solocal, ex Pages Jaunes | La Revue du Digital

1 emploi sur 4 supprimé chez Solocal, ex Pages Jaunes

Le nouveau DG de Solocal tranche dans le management intermédiaire

C’est un remède de cheval qui est mis en place chez Solocal, l’ex Pages Jaunes, afin d’assurer sa transformation digitale et de répondre aux actionnaires. Le nouveau DG de Solocal, Eric Boustouller venu de Microsoft en octobre dernier, a la main lourde.

Suppression de 1000 postes

Ce sont 1000 postes sur 4400 qui sont supprimés dans le cadre du remaniement de l’entreprise. Le plan de transformation annoncé ce matin s’intitule “Solocal 2020”. Il s’agit de réduire les coûts fixes très élevés tout en accélérant l’offre locale et digitale.

Les Business Units sont supprimées, les fonctions supports sont centralisées, les implantations locales sont réduites, les managers intermédiaires sont supprimés et certaines activités sont consolidées.

Cela concerne la suppression de 1 000 postes sur la période 2018-2019, dont environ 800 postes en 2018 avec la mise en place d’un Plan de Sauvegarde de l’Emploi et 200 postes en 2019. Les activités téléventes, support clients et production sont regroupées autour de hub régionaux, et les activités marketing et opérations sont consolidées dans une organisation centralisée.

Cela doit permettre à Solocal de retrouver une croissance durable à partir de 2019. “Ce projet est indispensable pour garantir le développement de l’entreprise, renouer avec la croissance grâce à une compétitivité restaurée et attirer également de nouveaux investisseurs”, affirme le DG de Solocal. En parallèle, il est toutefois envisagé la création d’une centaine de postes en 2018 sur de nouvelles compétences digitales.

Processus de consultation 

L’entreprise a initié ce 13 février un processus d’information-consultation avec les instances représentatives du personnel, qui devrait être finalisé au plus tard à la fin du mois de juin 2018.

La charge globale de réduction des coûts est évaluée à environ 180 millions d’euros. Elle serait en tout ou partie provisionnée dès 2018. Les décaissements liés, entre 2018 et 2020, seraient financés par la trésorerie disponible ainsi que les flux de trésorerie excédentaires dégagés sur la période. La baisse de coûts anticipée est d’environ 120 millions d’euros en année pleine à partir de 2020 par rapport aux coûts de 2017.

D’ici à 2020, tout en assurant une présence commerciale sur tout le territoire français, les implantations de Solocal en France passeraient de 23 sites à 4 hubs (Télévente, Support Clients, R&D/IT) régionaux (Lille, Rennes, Bordeaux et Lyon), 2 hubs de production/développement (Angoulême – Chambéry), 1 hub Télévente (Boulogne) et le siège social à Boulogne-Billancourt.

Des centres d’affaires

Pour les équipes commerciales terrain, il s’agit de les installer dans des centres d’affaires, et pour les clients le but est de leur garantir une présence nationale et territoriale très forte à travers un maillage dans ces centres d’affaires, indique Solocal.

Un acteur de l’information locale

Solocal annonce disposer en France de données géolocalisées sur 35 millions de profils anonymisés mis à jour en temps réel et identifiés via des pseudonymes. De plus, Solocal annonce dans toute la France 460 000 clients, en très grande majorité des TPE PME et 200 entreprises à réseaux. L’entreprise estime disposer de partenariats solides et équilibrés avec les leaders mondiaux du secteur : Google, Apple, Facebook et Bing de Microsoft, Yahoo!, etc. Côté compétences, Solocal a recruté également des talents dans les métiers de la data, du développement logiciel, du digital marketing, etc. Elle annonce cependant rechercher une centaine de professionnels dans ces domaines tout en se séparant de ses équipes historiques, encore trop ancrées dans les processus papier.

Modifications visibles dans les semaines à venir

Dès les prochains mois, des premières concrétisations de la transformation en cours seront visibles :

Février 2018 : le passage du bi-champ de pagesjaunes.fr (il faut choisir entre pages jaunes et pages blanches) au mono-champ pour simplifier la saisie des requêtes des internautes.
Avril 2018 : le search conversationnel et transactionnel mettra à disposition des utilisateurs un nouveau canal d’échange grâce au chatbot, le robot conversationnel. Cette solution est développée avec Microsoft.
Octobre 2018 : la syndication de contenus pour proposer des contenus enrichis.

Développer les communautés

Solocal veut développer les communautés et l’engagement. Cela passe par les fonctionnalités « avis et commentaires » et en créant des communautés de professionnels. De même, Solocal veut déployer de nouveaux usages sur des verticales majeures (santé, habitat, commerces de proximité, etc.) pour développer une expérience utilisateurs unique (transactionnel, réservations, etc.) en partenariat avec les leaders du marché.  La marque veut lancer un programme de fidélité et développer de nouveaux contenus, plus qualitatifs, plus exhaustifs et en adéquation avec les besoins de ses utilisateurs, notamment autour de la vidéo.

Adoption généralisée du Cloud Computing

Pour la 1ère fois, Solocal annonce faire le choix du Cloud Computing tant pour son système d’information interne afin de proposer un environnement de travail agile pour des applications métiers (ERP, CRM, etc.) dans une logique de Software As A Service (SaaS), que pour sa R&D concernant ses médias et services digitaux à destination des internautes et des clients dans une vision de Platform As A Service (PaaS), afin que ses équipes de développement et IT se concentrent sur leur valeur ajoutée. De fortes synergies seront déployées entre les directions Produit et Technique, visant à concevoir des services digitaux performants, renforcer le time-to-market des offres en mode Agile et Scrum.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *